Eustache du Caurroy (1549-1609)
XXIII Fantasies
 

édition/Reissued
Astrée-Naïve - 9931

Description

Artistes / Performers
Hespèrion XX,, 
Direction: Jordi Savall

Lieu d'enregistrement / Recording site: Église catholique de Seewen, Soleure (Suisse)
Catholic church of Seewen, Soleure (Switzerland)

Dates d'enregistrement:
octobre 1982
Recording dates: 
October 1982

Durée totale / Total time: 47'00

Cat. #: ES 9931 (ES9931)

 

Édition originale/Original recording
Astrée - 7749

 

 

 

 

Appréciation (s) / Review(s)


(11/1989)


#312 (01/1985)


 # 20 (03/2000)

Gramophone
(11/1989)



Original text no longer available on GramoFile

Subscription
Abonnement

Analyste: Julie Ann Sadie
Condensé (traduction libre):

Voici une évaluation d'une belle neutralité du disque d'Hespèrion XX consacré à Eustache Du Caurroy. Soulignant que la musique est extrêmement bien interprétée et enregistrée, Julie Ann Sadie ajoute que ce disque saura sûrement captiver l'intérêt de ceux qui étudient  l'évolution des styles pendant la période qui va de la Renaissance à la période baroque.  
Le tout est présenté surtout comme une musique d'accompagnement pour les circonstances ordinaires de la cour (repas, lever et coucher du roi, etc.). C'est une musique qui s'en tient à une utilisation judicieuse du contrepoint et sert admirablement bien de musique d'arrière fond, d'un caractère un tant soit peu "mélancolique". 
Les meilleurs moments du disque  sont sans nul doute lorsque Savall y joue un rôle de premier plan (Fantasies no. 14, 17 et 25).

Traduction: Classic @ la Carte
Reviewer: Julie Ann Sadie
Abridged version-: 

"Savall is known for his penchant for juxtaposing winds and strings and has here applied his imagination and knowledge of late sixtewenth-century practice to a rare example of French consort music."
The music is "... extremely well played and recorded...." 
Diapason- # 312
(01/1985)

 

4 Diapasons

Abonnement
Subscription

Analyste: Jean-Charles Hoffelé
Résumé ou abrégé: 

Ce disque a été proclamé "Événement du mois de janvier 1985" lors de sa sortie par la revue française Diapason. 

Savall et Hespèrion XX ont enregistré 23 des 42 "Fantasies" d'Eustache du Caurroy, publiées à titres posthume en 1610. Celui-ci était "surintendant " et "maître de chapelle" à la cour d'Henry IV. 

Le critique de Diapason  voit dans ces "Fantasies" "... l'oeuvre la plus construite" de Du Caurroy et son "opus ultimum", son "testament de haute maturité". Il ajoute: "Il semble que ces fantaisies soient une utopie, le terme utopique du voyage d'un homme singulier qui disait lui-même vouloir y résumer son âme". Du Caurroy y réunit le profane et le sacré et "... propose ... un vaste ouvrage sur le contrepoint". Jean-Charles Hoffelé nous précise, à juste titre, que "... cette musique n'est pas de celles qui s'écoutent l'oreille ailleurs. C'est un roc émergé, un monde en soit(sic), le résultat d'une vie qui a la dureté, la sévérité de l'abouti. Une telle oeuvre se mérite hautement. Abrupte, solitaire, étrangère à toute séduction, elle exige des écoutes répétées".
Reviewer: Jean-Charles Hoffelé
Abridged version :

This recording was hailed as "the event of the month of Januray 1985 by the French magazine Diapason. Savall and his musicians of Hespèrion XX have recorded here 23 of the 42 "Fantasies" of Eustache DuCaurroy (1549-1609) which were published posthumously in 1610. This rather unknown composer was "surintendant" and "maître de chapelle" at the court of King Henry IV. This collection of pieces was intended for ordinary circumstances of the court, 

The reviewer of Diapason sees in these "Fantasies" "... the best constructed  work of DuCaurroy" and "his opus optimum", "a testament of high maturity". He adds: "It seems that these fantasies are an utupia, the word utopia referring to the destiny of a singular man who was quoted as saying that he wanted to imbed his own soul into it". Du Caurroy unites the sacred and the profane and "thus produces a vast study on counterpoint".

Jean-Claude Hoffelé specifies quite rightfully that "... this music must be listened to very attentively.. It is like a sunken island, a world in itself, the end product of a life characterized by the harshness, the severity of accomplishment. One must be worthy of such a work. It is abrupt, solitary, and is resilient to any type of seduction. It requires numerous listenings".

It is worth mentioning that this reviewer calls this recording "a superb achievement" and a "revelation".


Translation by Classic @ la Carte
Classica- # 20
(03/2000)





Appréciation:
5

Abonnement
Subscription

 

Analyste: Stéphan Perreau
Résumé ou abrégé: 

"Savall joue ici le jeu d'une musique souvent aride et stricte tout en laissant libre cour à la souplesse de son ensemble Hepèrion XX,, pour une partition rigoureuse et d'inspiration humaniste".
Reviewer: Stéphan Perreau

"Savall gets involved here with a style of music which is often arid and stern, while permitting great flexibility to his ensemble, Hespèrion XX. They tackle together a partition which is austere and of humanistic inspiration. "

Translation by Classic @ la Carte
 
 

Thèse -  Thesis (in French)
Eustache Du Caurroy et le motet en France à la fin du XVIe siècle

Autres ressources:
Centre d'Études supérieures de la Renaissance

Biographie - Biography (in French):
Du Caurroy, Eustache -1549-1609
 
 

Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb:
(Site: http://www.medieval.org)

Other  references  available via
Todd McComb's data base:
(Site: http://www.medieval.org)
 


 

La musique / The music

Fantasie No. 29,  sur: "Une jeune fillette" à 3 (3 violes)

Fantasie No. 30 à 3 (3 violes, recorder)

Fantasie No. 31 à 4 (4 violes, cornet à bouquin)

Fantasie No. 32 à 4 (4 violes, saqueboute)

Fantasie No. 33 à 5 (5 violes, flûte à bec,cornet à bouquin, saqueboute)

Fantasie No. 8 à 4 (3 luths, harpe)

Fantasie No. 18 à 4 "Que n'ay-je des ailes mon Dieu" (4 violes)

Fantasie No. 1 à 3 (2 cornets à bouquin, saqueboute)

Fantasie No. 25 à 4 "La Seigneur dès qu'on nous offense" (viol, 3 lutes, harp)

Fantasie No. 26 à 4 (4 viols, 4 recorders, cornet, 3 sackbuts)

Fantasie No. 6 à 3 (2 viols, sackbut, harp)

Fantasie No. 20 à 4 (2 cornets, 3 sackbuts)

 

Fantasie No. 34 à 5 "Pange lingua" (5 viols, recorder)

Fantasie No. 37 à 5 (5 violes, cornet à bouquin, 4 saqueboutes)

Fantasie No. 9 à 4 (4 flûtes à bec)

Fantasie No. 17 à 4 (4 violes)

Fantasie No. 28 à 5 "Ad cornam agni providi" (viole, 3 luths, harpe)

Fantasie No. 14 à 4 "Ave maris stella" (viole, 2 cornets à bouquin, 2 saqueboutes)

Fantasie No. 11 à 4 (4 violes)

Fantasie No. 10 à 4 "Requiem Aeternam" (dulcian, cornet à bouquin, 3 saqueboutes)

Fantasie No. 40 à 6 "Coeco clauditur. De beato Vincentio" (6 violes, saqueboute)

Fantasie No. 41 à 6 "Alloquio privatur" (dulcian, 2 cornets à bouquin, 4 saqueboutes)

Fantasie No. 42 à 6 "Je suis déshéritée" (6 viols, flûte à bec, dulcian, 2 cornets, 4 saqueboutes)

 

 

Consulter directement / Instant access

Quelques titres de référence / A few fundamental titles

Le Jeune: Meslanges

Ensemble Clément Janequin / Ensemble Les Eléments - Dominique Visse
Harmonia Mundi musique d'abord 1901182

 
 


Date de création de cette fiche: 4 avril 2006
Dernière mise à jour de cette fiche:
05-Aug-2010


This page was first published on:
April 4, 2006
This page was updated on:

08/05/10