Carlos V ~ "Mille Regretz"
La Canción del Emperador

ALIA VOX HERITAGE

Alia Vox AV9814
Code-barres/Barcode:
7619986098142
 

 CD Standard

Alia Vox AVSA9814
Code-barres/Barcode:
7619986398143

Super Audio CD


 



 

Description

Artistes / Performers
La Capella Reial de Catalunya,
Hespèrion XXI, 
Jordi Savall

Lieu d'enregistrement / Recording site: Collégiale du Chateau de Cardona, (Catalogne / Catalunya)
Dates d'enregistrement: 
25/26 fév & 21 au 23 mai 2000
Recording dates:
Feb. 25-26 & May 21/23 2000

Durée totale / Total time: 76'28"


 


CD- Standard

SACD


(Hybrid-SACD)


 


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)



 


(Hybrid-SACD)


 


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)
MP3

 

"La musique semble ... un véhicule idéal pour suivre, comme le fait cet enregistrement, l'itinéraire de la vie de Charles Quint, Roi d'Espagne et Empereur d'Allemagne et souverain de la Renaissance sous le règne duquel l'Europe trouva une unité politique jamais atteinte depuis l'apogée de l'Empire Romain".

Rui Vieira Nery, Université d'Évora
Traduction: Irène Bloc

 

"Music ... seems an ideal vehicule to follow as the present recording proposes to do, the life itinerary of Charles V, Spanish King and German Emperor, and a Renaissance sovereign under whom more of Europe was unidied into the same political unit than ever before since the peak of the Roman Empire".

Rui Vieira Nery, University  of Évora


Évaluations recensées / Reviews located



02/2001
 


#478 (12/2000)


 # 28 (12/2000)


24:4(03/04-2001)



#13 (Hiver/Winter 2000)


Full text / texte intégral
Review by: David Preiser
 


Click here
MONDE DE LA MUSIQUE
# 249 (12/2000)


Charles-Quint


Charles V,
Holy Roman Emperor


Extrait du livret / From the liner notes

"Rappeler en seulement 75 minutes de musique les étapes essentielles de la vie de Charles Quint et, en même temps, nous approcher de moments transcendants de notre histoire moderne, sont des objectifs que nous ne pouvons atteindre qu'à travers les musiques les plus significatives parmi celles qu'entendirent et aimèrent les protagonistes de ces époques. Comme le dit Elías Canetti, "la musique est la véritable histoire vivante de l'humanité, on y adhère sans résistance car son langage relève du sentiment, et sans elle, nous ne détiendrions que des parcelles mortes". Ce sont donc les musiques de cour, les musiques religieuses et aussi les musiques populaires qui nous éclaireront sur les ombres et les lumières d'une période marquée par l'Humanisme et la Renaissance, par les grandes Découvertes et les Guerres. Il s'agira par conséquent de musiques provenant de Flandres, de Bourgogne, d'Allemagne, d'Espagne et d'Italie, car Charles Quint, Roi d'Espagne et - rappelons-le - dernier Empereur d'Occident était né en territoire bourguignon, avait été élevé aux Pays Bas, porta la couronne d'Allemagne, fut Empereur des romains et eut de constantes relations avec les Italiens il parlait donc couramment l'espagnol, le français, le hollandais et l'allemand".

"Parmi toutes ces musiques, nulle autant que la chanson "Mille regretz" de Josquin, dénommée "Canción del Emperador" (Chanson de l'Empereur) ne pouvait exprimer et synthétiser avec davantage d'à-propos le caractère profondément mélancolique et le sentiment marqué de tristesse qui, malgré une foi totale et une grande confiance en Dieu, avaient envahi, dans les dernières années de sa vie, l'âme de celui que nous pouvons considérer comme le premier et le dernier grand Empereur de l'Europe".


Jordi Savall

San Francisco, Janvier, 2000.

"To recall in the space of 75 minutes of music the essential experiences in the life of Charles V and, at the same time, draw closer to a period of such profound significance for our own modern history, are objectives that we can achieve only through a selection of the most significant music that was loved and listened to by the protagonists of the age. In the words of Elias Canetti, “Music is the true living history of humankind, and we put our faith in it because what it says relates to our feelings”. And so it will be the courtly music, the spiritual music and also the popular music that will enlighten us as to the lights and shadows of an age marked by Humanism and the Renaissance, by discovery and war. Music from Burgundy, Germany, Spain and Italy, since let us not forget that Charles V, King of Spain and last Western Emperor, was born in Burgundy, brought up in the Low Countries, succeeded to the German Crown, was Emperor of the Romans and had constant dealings with Italians, and was fluent in Spanish, French, Flemish and German".

Of all these musical expressions, none could capture and express as aptly as Josquin's song “Mille regretz”, the so-called “Song of the Emperor”, the singularly melancholy character and the profound sense of sadness which, during the last years of his life and despite the Emperor's absolute faith and trust in God, had invaded the spirits of the first and last great Emperor of Europe".

Jordi Savall

San Francisco, January, 2000.

Translated by Jacqueline Minett



 

 

 


 

Gramophone
(02/2001)


GRAMOPHONE
ARCHIVE
 
 

- Texte intégral anglais
- Full text

Subscription
Abonnement

Reviewer: Tess Knighton
Short excerpt: - Full text

"Hesperion XXI and La Capella Reial perform to their usual high standard in this attractive collection of works, though the Charles V connection is rather tenuous."
Diapason- 476
(12/2000)




 

Appréciation 



Evaluation

Abonnement
Subscription

Analyste: Roger Tellart
Extraits
"... l'hommage rendu par La Capella Reial et Hespèrion XXI à Charles-Quint, ... affirme d'entrée... son excellence, au gré d'un parcours portrait qui ne cesse, dans la dimension festive comme dans l'instant fragile, d'être à la mesure du modèle."
"... Saval est à l'aise dans cette évocation emblématique d'un souverain porté par un projet politique dépassant les frontières, les nations dans un contexte déjà européen. Il s'identifie totalement au sujet, tout comme son équipe qui donne vie et crédibilité au "concert" d'une chapelle impériale devenue enfin réalité."
"... l'engagement est ici l'atout premier d'interprètes supérieurement motivés et impliqués, à l'enseigne de la chanson MIlle Regretz, page préférée du monarque."
"... les savalliens et tous les autres feront leur miel d'un album qui, outre la rare jouissance acoustique qu'il procure, s'avère le plus précieux des auxiliaires dans la compréhension d'une personnalité - et d'un destin - d'exception."

 

MONDE DE LA MUSIQUE
# 249 (12/2000)

Appréciation 

Evaluation

 
Analyste: Pablo Galonce
Extraits:
"Chacun des disques de Jordi Savall est un exemplaire unique d'un genre dont lui seul possède la clé."
"Dans ce disque ... Savall réussit un exploit: faire un tour de l'Europe musicale de la première moitié di XVIe siècle sans que l'ensemble devienne une succession incongrue de morceaux ou une lourde démonstration de savoir musicologique."
Si le disque a une couleur nettement espagnole, surtout dans la deuxième partie, ce n'est qu'un reflet du penchant de l'empereur pour son pays d'adoption. Le leitmotiv de cette symphonie héroïque n'est autre que Mille Regretz, la chanson de Josquin devenue "la" chanson de l'empereur.
Si le choix et la disposition des pièces sont déjà du grand art, Savall déploie pour leur interprétation toute sa palette de virtuose. De l'éclat des morceaux instrumentaux à la grandeur des pages  tirées de la Messe "Mille Regretz" de Cristóbal de Morales, Savall fait toujours preuve du même souci de perfection, du même goût des sonorités luxuriantes et du même sens enivrant du rythme."
"À la fois perfectionniste et peu orthodoxe... Savall ne manque jamais d'imaginaire pour différencier les divers morceaux."
"... jamais l'ennui ni la routine ne viennent perturber le déroulement de ce programme."
Classica- # 28
(12/2000)




Abonnement
Subscription

 

Analyste: Stéphan Perreau
Texte intégral: 

 "On pourra à juste titre considérer ce nouveau disque de Jordi Savall à la fois comme un portrait musical de Charles Quint et comme une synthèse de l'art de l'interprète. De Juan del Enzina à Cristobal de Morales, en passant par Josquin des Prés ou Antonio de Cabezon, tous les compositeurs présents au programme ont déjà été visités avec bonheur par le musicien catalan dans de mémorables disques. Savall frappe juste, avec retenue et poésie, en mêlant tradition et modernité dans l'instrumentarium : cloches, sacqueboutes, harpes et violes célèbrent les différentes étapes de la vie de Charles V. Élevé aux Pays-Bas dans un milieu culturel propice à l'éclosion d'un goût artistique, le futur monarque hérita de la couronne d'Espagne en 1516. Abordant cette terre inconnue, il eut à subir la révolte des comuneros visant à rétablir les prérogatives nationales méprisées par le jeune roi. Charles en tira des leçons qui le menèrent à plus de clémence et à une ouverture européenne avant l'heure en héritant du titre d'Empereur du Saint-Empire romain germanique à la mort de Maximilien 1er en 1519. Exacte synthèse du souverain médiéval conservateur et du chef d'état moderne aux frontières de la Renaissance, Charles V a toujours su s'entourer des meilleurs musiciens de son temps. S'appuyant sur une équipe de tous soupçons, Savall effectue dans ce disque un pont historique parfait. Le célèbre Tourdion Quand je bois du vin clairet est époustouflant de vérité grâce à l'interprétation du contre-ténor Carlos Mena. 
On retrouve avec bonheur une fièvre catalane tout à fait de bon ton dans Vecchie Lettrose, "Villanesca alla napolitana" de Willaert, avant de se laisser submerger par la polyphonie savante des pièces de Morales (Missa Mille Regretz  et  Motets). Vous ne ressortirez pas indemne de cette écoute.
 

24:4(03/04-2001)
 

(Subscription)

Reviewer: J.F.Weber
Original text available on the web to subscribers
Excerpts:
"
The notes explaining the structure of the program are a veritable history lesson, beginning with Maximilian's union of Austria with Burgundy and Ferdinand's union of Aragon with Isabella's Castile, both accomplished by marriage. All this territory Charles inherited from his two grandfathers".
"Without the notes, this program would simply be another 16th-century recital. As an illustration of the life of a remarkable ruler, it bears close listening. As a display of Jordi Savall's choral and instrumental ensembles (now caught up with the change of century, unlike the film company), it's hugely successful".
Goldberg # 13
(Hiver/Winter 2000)

 

Appréciation 
~~~~~
Evaluation

Goldberg a cessé de publier avec le # 54
~~~~~~
Goldberg is no longer available.
# 54 was the last issue.

Analyste: Ivan Moody
Le texte original n'est plus disponible sur le web


Il s'agit de l'un des classiques voyages de l'imagination d'Hespèrion, dont l'objectif est, selon Jordi Savall, de « rappeler en l'espace de 75 minutes de musique les expériences essentielles de la vie de Charles Quint, et en même temps de nous rapprocher d'une époque qui a eu une importance si profonde pour notre propre histoire moderne ». Une une musique représentative a donc été choisie pour marquer les événements importants de la vie du monarque et même de l'époque antérieure - nous commençons en 1459, au temps de l'Empereur Maximilien (Charles Quint naquit en 1500). Il s'agit là bien sûr d'un support artificiel pour bâtir ce programme, et pour qu'un tel artifice fonctionne, il faut que la musique soit très bien choisie et organisée, ce qui est tout à fait le cas ici.
Les pièces proviennent d'endroits variés, comme il convient aux vastes horizons géographiques et politiques du roi, et couvrent un vaste éventail de genres différents. Ainsi avons nous des chansons, des pièces instrumentales de différents genres, des ensaladas, des sections de messes et des motets de compositeurs aussi divers que Encina, Flecha, Isaac, Josquin, Morales et Willaert, qui composent cependant un programme cohérent, de sorte que la meilleure façon d'écouter ce disque est tout simplement d'aller du début jusqu'à la fin.
Les interprétations sont en général « symphoniques », dans la tradition d'Hespèrion, mais pourrait-il en être autrement pour un Empereur comme celui-ci ? Ecoutez également la différence entre le présent enregistrement d' Amor con fortuna d'Encina et celui réalisé en 1991 par le même ensemble chez Astrée, pour vous rendre compte de ce que dix ans d'expérience peuvent apporter à une interprétation.
 

Reviewer: Ivan Moody
Original text no longer on the web


This is a classic Hespèrion journey of the imagination, whose objective is, according to Jordi Savall, "to recall in the space of 75 minutes of music the essential experiences in the life of Charles V and, at the same time, draw closer to a period of such profound significance for our own modern history". Relevant music has therefore been selected to cover the landmarks of the king's life and even before - we begin in 1459, in the time of the Emperor Maximilian (Charles V was born in 1500). Of course this is an artificial scaffolding upon which to hang the programme, and if such artifice is to work the music must be very well chosen and organized, which is indeed the case here.

The compositions come from a variety of places, as befits this king's wide geographical and political horizons, and cover a wide spectrum of genres. Thus we have chansons, instrumental pieces of various kinds, ensaladas, Mass sections and motets by composers as diverse as Encina, Flecha, Isaac, Josquin, Morales and Willaert, which yet form a coherent programme such that the most satisfying way of listening to the disc is simply to go from beginning to end.

Performances are in the main "symphonic" in the Hespèrion tradition, but then what else would be fitting for such an Emperor? Listen to the difference between this recording of Encina's Amor con fortuna and that made by the 1991 incarnation of this group on Astrée to hear what nearly ten more years' worth of experience can add to a performance.

La musique / The music

Luces y sombras en el tiempo de Carlos V

1. Heinrich Isaac Fortuna desperata: Nasci, pati,mori
2. Anónimo (Petrucci) Dit le Bourguygnon (instrumental)
3. Anónimo Quand je bois du vin clairet (Tourdion)
4. Juan del Enzina Amor con fortuna (Villancico)
5. Josquin des Prés Vive le Roy (instrumental)
6. Juan del Enzina Todos los bienes del mundo (Villancico)
7. Josquin des Prés La Spagna, a 5 (instrumental)
8.Anónimo (Canc. Palacio) Harto de tanta porfía (Villancico)
9. Janequin / Susato Pavana "La Battaglia" (instrumental)
10.Toinot Arbeau Belle qui tiens ma vie (Chanson)
11. Antonio de Cabezón Diferencias sobre "Belle qui tiens ma vie"
12. Adrian Willaert Vecchie letrose (Villanesca alla napolitana)
13. Anónimo Fanfarria
14. Cristóbal de Morales Sanctus de la Missa "Mille Regretz", a 6
15. Hieronimus Parabosco Da Pacem Domine (Ricercare XIV)
16. Cristóbal de Morales Jubilate Deo omnis terra (Motete), a 6
17. Josquin des Prés Mille Regretz (Chanson)
18. Mateo Flecha, el viejo Todos los buenos soldados (La Guerra)
19. Cristóbal de Morales Agnus Dei de la Missa "Mille Regretz", a 6
20. Josquin / Luys de Narváez  Mille Regretz "Canción del Emperador"
21. Cristóbal de Morales Circumdederunt me gemitus mortis (Motete)
Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb/ Other available references  via Todd McComb's database:
(Site: http://www.medieval.org)
Re: AV9814

Autres sections d'intérêt sur ce site:

Other topics of interest on this site:

Harmonia Mundi / Gold - Appréciations

Goldberg Magazine - 1998-2008 - Les 50 meilleurs cd de la décennie
 

Harmonia Mundi / Gold - The critics' point of view

Goldberg Magazine - 1998-2008 - The 50 best cds of    the decade


Date de création de cette fiche: 4 avril 2006
Dernière mise à jour de cette fiche:
2012-11-18


This page was first published on: April 4, 2006
This page was updated on:

11/18/12

  

 

Tell a Friend

 Ce dossier vous a été utile? Pour en informer vos amis, cliquez le bandeau ci-dessus ou cliquez ici. Éditez votre message personnel si vous le désirez (Le texte par défaut est en anglais). Merci de votre appréciation. Un lien vers cette page accompagnera votre message.
 

Was this page useful to you ? Tell your friends about it. Click the banner above or click here. 
Edit your own text.  A link to this page will accompany your message. Thanks for your appreciation.

   

To order / Commander
Alia Vox AV9814
Code-barres/Barcode:
7619986098142
*

 WILL SHIP ANYWHERE IN THE WORLD     EXPÉDITION PARTOUT DANS LE MONDE
Alia Vox AV9814

Code-barres/Barcode:
7619986098143

 

UCC
Currency converter
(In English)
Convertisseur de devises
(En français)
 

 


CANADA


U.S.A.


FRANCE


UNITED KINGDOM


SACD = HYBRIDE


SACD - HYBRID


SACD - HYBRIDE


SACD - HYBRID

 Puchasing CDs through either one of the above vendors helps support the continued existence of this site. Yes, we do get a small referral fee for every puchase made, including third party sellers. However, you must initiate your purchase from this site.
Thank you for your support.


Tout achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés ci-haut contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site. Chaque commande génère une légère redevance qui nous est versée, et ce pour tout type de transaction, en autant qu'elle soit initiée à partir de ce site.
Merci de votre encouragement.

Cliquer la bannière ci-dessous pour consulter les évaluations de plus de 200 CD rédigées par la critique.
Click this banner to consult the more than 200 CDs reviewed by the critics.

 

La viole de gambe
Parutions récentes

Viola da gamba
Recent releases

  Test our search engine  / Interrogez notre robot chercheur