François Couperin  (1668-1733)
Pièces de violes - 1728

avec la basse chiffrée par Mons. F.C.

Alia Vox AVSA9893
Code-barres/Barcode:
7619986398938

Édition remasterisée

Remastered edition

Super Audio CD

 





 


Description

Artistes / Performers:

- Jordi Savall, basse viole à sept cordes
- Ton Koopman, clavecin Gilbert des Ruisseaux
- Ariane Maurette, basse de viole Barak Norman, Londres, 1697


Lieu d'enregistrement et date / Recording site & date:
- Église romane de Saint-Lambert des Bois, Yvelines - 12/1975

 

 


Édition originale/Original recording
Astrée - LP 1


Édition originale/Original recording
Astrée - 7744


Ré-édition - Reissued
Naïve  9930



 

 

"La plus grande partie de la musique française pour viole de gambe a été écrite par des interprètes/compositeurs, dont certains comme Marais et Forqueray étaient assurément des virtuoses exceptionnels. Mais, comme dans les autres pays, la plus belle musique a été écrite par ceux qui comme Couperin, Rameau et Leclair, étaient avant tout compositeurs et qui jouaient d'autres instruments. Et le meilleur de cette musique est certainement les Pièces de violes de Couperin (1728)".

Peter Holman, "La vie après la mort - La viole de gambe au XVIIIème siècle", Goldberg, # 42.
 

"French music for viols has been written for the most part by performers/composers, and amongst them, Marais and Forqueray, who were virtuoso performers. As in other countries, the most beautiful music has been composed by those who like Couperin, Rameau and Leclair, were primarily composers who also played various instruments. And the best from this music is cetainly Pièces de violes (1728) by Couperin".

Peter Holman, "La vie après la mort - La viole de gambe au XVIIIème siècle", Goldberg, # 42. (Translation: Classic@laCarte)

Évaluations recensées / Reviews located


12:1 (09-10/1988)
(see below)



1) # 42 (10/2006) - Peter Holman
2) Roger Tellart
(voir ci-dessous)



# 20 (03/2000)
(voir ci-dessous)
Gramophone (04/2013)
(see below)
Les enchantements baroques
Monique Parmentier (blog)

# 338 (05/1988)
# 618 (11/2013)


Opus haute définition
L'Audience du Temps (Blog) (03/2013)


François Couperin (1668-1733)


François Couperin (1668-1733)


Extrait du livret / From the liner notes

 « Les Piéces de Violes de Couperin se composent de deux Suites, ou Ordres. La première, en mi mineur, comprend sept pièces ; la seconde, en la majeur, quatre seulement. L’oeuvre est notée pour deux violes, dont la seconde est chiffrée".

  "La première Suite présente les quatre danses traditionnelles de l’ancienne suite mise au point par Froberger, mais précédées d’un prélude et suivies d’une ample passacaille, sans compter la gavotte, traditionnelle «galanterie» venant s’intercaler entre la sarabande et la gigue. La seconde Suite au contraire ne comporte aucune pièce chorégraphique, et la succession de ses quatre morceaux (lent-vif-lent-vif), dont le deuxième est une fugue, évoque nettement celle de la Sonate d’Église à l’italienne. Il semblerait donc que dans cet ultime recueil de musique de chambre, Couperin ait voulu offrir encore une «Réunion de Goûts», juxtaposant une Suite ou Concert et une Sonade..."

Harry Halbreich

Extrait du livret - Astrée E7744 (1988)

 

~~~~~~~~~

Extrait du livret (réédition de 2012) - AVSA9893

"Possiblement composées en hommage à Marin Marais – le grand maître de la Viole qui venait de s’éteindre à l’âge de soixante-douze ans –, les Pièces de Violes de François Couperin, publiées en 1728, sont considérées aujourd’hui  comme l’un des plus importants chefs-d’œuvre de la musique de chambre du baroque et l’un des sommets absolus du répertoire de la viole de gambe, qui se situe à un niveau semblable aux 3 Sonates pour Viole de gambe et Clavecin de J.S. Bach. C’est dans ces œuvres de maturité qu’un Couperin (âgé de 60 ans) tombé amoureux de la viole de gambe, a su mieux que quiconque synthétiser, en deux magistrales suites, les registres essentiels de cet instrument ; du lyrisme au caractère élégiaque des Préludes à la virtuosité débordante de la mystérieuse Chemise blanche, de la profonde tristesse et de l’émotion de la Pompe funèbre à l’exubérance et vitale élégance des mouvements de danse. On comprend ainsi à l’écoute de ces œuvres tout le sens de sa devise : « J’avouerai de bonne foi que j’aime beaucoup mieux ce qui me touche que ce qui me surprend ». ...

"La réédition des Pièces de Violes de François Couperin, enregistrées en décembre 1975 (quelques mois après l’enregistrement du 2e Livre de Pièces de Viole de Marin Marais) et qui à l’époque ont été éditées comme premier enregistrement du nouveau label « ASTRÉE » (fondé par Michel Bernstein), est pour moi l’occasion d’un moment très personnel de mémoire et de réflexion sur les hasards de la vie et l’importance que peut avoir à certains moments de celle-ci, de rencontrer les personnes sensibles, capables de nous comprendre, de croire en nous et de nous aider. En constatant, tout d’abord, que tout ceci n’aurait pas été possible sans une longue chaîne de rencontres vitales et exceptionnelles ; en commençant par la plus essentielle : la rencontre avec Montserrat Figueras au Conservatoire de Barcelone en 1963/64". ...

JORDI SAVALL
Bellaterra, premier jour de l’Automne de 2012



Lisez le texte intégral - cliquez ici

"Couperin’s Piéces de Violes are composed of two Suites or Ordres. The first one, in e minor, is divided into seven pieces, the second, in A major, only into four. The work is scored for two viols, of which the second is provided with a figured bass".

"The first Suite presents the four traditional dances of the earlier suite laid out by Froberger, but preceded by a prelude and followed by an ample passacaille in addition to the gavotte, a galanterie traditionally inserted between sarabande and gigue. On the other hand, the second Suite contains no choreographic pieces and the sequence of its four movements (slow fast-slow-fast) with a fugal second movement, is clearly evocative of the Italian church sonata. It would seem that in this last chamber music collection Couperin meant once again to achieve a «marriage of tastes» by the juxtaposition of a Suite or Concert and a Sonade..."

Harry Halbreich

From the liner notes - Astrée E7744 (1988)


 

~~~~~~~~~~

From the liner notes - 2012 version (AVSA9893)
 

"Possibly written as a homage to Marin Marais, the great master of the basse de viol who had recently passed away at the age of seventy-two, François Couperin’s Pièces de Violes, published in 1728, are today considered as one of the finest masterpieces of baroque chamber music and one of the absolute pinnacles of the viola da gamba repertoire, comparable in rank to J.S. Bach’s 3 Sonatas for Viola da Gamba and Harpsichord. It was in these mature works that the 60-year-old Couperin, in his love for the viola da gamba, captured as no other could in two masterly suites the essential registers of this instrument: from the elegiac lyricism of the Préludes to the unbridled virtuosity of the mysterious Chemise blanche, from the profound sadness and emotion of the Pompe funèbre to the exuberance and spirited elegance of the dance movements. As we listen to these pieces, we comprehend the full meaning of his motto: “I confess that I far prefer what moves me to what surprises me". ...

"The re-release of François Couperin’s Pièces de Violes, recorded in December 1975 (a few months after the recording of the Second Book of Pièces de Viole by Marin Marais), originally released as the first record of the new label «ASTRÉE» (founded by Michel Bernstein), is a very personal occasion on which I look back and reflect - first of all, on life’s random chances and on the importance at certain key moments in life of encountering others who have the sensitivity to understand us, believe in us and help us. It goes without saying that none of this would have been possible without a long chain of vitally important and exceptional encounters: to begin with, the most essential of all, when I met Montserrat Figueras at the Conservatory of Music in Barcelona in 1963/64".

JORDI SAVALL
Bellaterra, first day of Autumn, 2012

Translated by Jacqueline Minett

Read on - Click here

 

 


 

Diapason # 618
(11/2013)

Abonnement
Subscription

Analyste: Gaëtan Naulleau

- "Jordi Savall rajeunit... le premier opus du label fondé par Michel Bernstein, les Pi``eces de violes de François Couperin gravées en 1975. Beaucoup - et Leonhadt le premier - ne voyaient alors en Couperin qu'un maître de la miniature. Il aura fallu qu'un violiste leur ouvre les yeux sur sa gravité (fascinante  Pompe funèbre), sa grandeur, son élégance fière. Savall a pris lui-même la plume pour une introduction belle et touchante, citant La Fontaine ("La grâce plus belle encore que la beauté") pour résumer une morale d'artiste: "La beauté, pour La Fontaine, ébranle et force l'admiration, alors que la grâce s'insinue dans l'âme pour la faire vibrer pleinement"
Gramohone
(04/2013)

Subscription
Abonnement

Reviewer: Julie Anne Sadie

Excerpts:


"The memory of hearing Jordi Savall’s 1975 recording of Couperin’s two unequalled Suites for bass viols has never left me, so returning to it after many years was inevitably loaded with expectations".

"
Savall’s version still has the power to stun the listener. In the first phrase of the Prélude of the E minor First Suite, we enter the soundscape of another era, as in Watteau’s paintings of the mythical island of Cythera, both courtly and ethereal. Although still at the beginning of his career as a viol player, Savall, serenely supported by Ton Koopman, plays with consummate mastery of Couperin’s style. He caresses the notes, and shapes and moulds the phrases, adding just the right amount of silence, allowing the music to breathe. However, some tempi now seem a little slow".

"
I, for one, will be returning to Savall’s seminal interpretation".

12:1 (09-10/1988)

 

Abonnement
Subscription

The Couperin (disc) is ... recommended to all and sundry. The viol pieces do not receive that much attention relative to other works of his, and this is a shame, for they are often rapturously, if lugubriously, beautiful.

Edward Strickland

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1) # 42 (10/2006) - Peter Holman
2) Roger Tellart



# 42 (10/2006)

Goldberg a cessé de publier avec le # 54
~~~~~~
Goldberg is no longer available.
# 54 was the last issue.

Analyste: Peter Holman

"... c'est le plus bel enregistrement de musique pour viole de gambe du XVIIIème siècle que je connaisse. Savall est incomparable dans ce répertoire: sa sonorité est magnifique., il se joue des difficultés comme si elles n'existaient pas, et il imprime à la musique juste ce qu'il faut de souplesse et de conviction. Il est magnifiquement accompagné par Koopman et Maurette qui savent rester discrets, et le son est riche et clair. Ce disque a aussi l'intérêt de donner à entendre trois instruments anciens: une basse de viole française anonyme à sept cordes, un clavecin français de la fin du XVIIème siècle et une viole à six cordes de Barak Norman. Mais surtout la musique est étonnamment bell. Les Pièces de violes de Couperin ont peut-être été négligées ces dernières années après tout le bruit fait autour du film Tous les matins du monde et de la redécouverte qui s'en est suivie de Sainte-Colombe et de Marais. Mais à mon avis les deux suites de Couperin contiennent la plus belle musique française pour viole. Tous les mouvements sont mémorables, mais il faut certainement classer le Prélude et la "Passacaille ou Chaconne" de la premièr suite et la magnifique "Pompe funèbre" de la seconde parmi les plus grandes oeuvres de musique de chambre baroque."
Analyste: Roger Tellart

Ces deux Suites pour violes et basse continue, publiées en 1728, sont en quelque sorte le testament - spirituel et d'humanité - de François Couperin. C'est dans la seconde que se goûtent les plus rares singularités : la Fuguète qui suit le prélude, la bouleversante Pompe funèbre et l'énigmatique épilogue La Chemise blanche, « allègre fantôme suivant l'enterrement solennel » (Pierre Citron). Un astre de la littérature pour viole luit doucement ici, entre l'accomplissement louis-quatorzième de Marin Marais et les rages et flamboiements crépusculaires de Forqueray. En tout cas, l'interprétation formidablement inspirée de Jordi Savall en a laissé comme un modèle pour l'éternité, où tout est précieux, où chaque note compte : la qualité acoustique des instruments et, dans le cheminement de l'écoute, la poésie impondérable de la Sarabande de la première Suite, la plainte infinie de la Pompe funèbre et l'irréel cortège d'ombres qui frémit dans la Chemise blanche de la seconde. A mon sens, la muse couperinienne n'a pas eu de plus bel hommage, au disque, que cette lecture habitée qui, de bout en bout, se fait souffle de l'esprit et concert de l'âme.
 
Classica # 20 (03/2000)

Recommandé

Abonnement
Subscription

Critique: Stéphan Perreau

Réunissez trois compères de longue date, donnez leur un récital mythique pour sa beauté et laissez agir: il en ressortira un pur moment d'extase. Véritable monument à la discographie Savall, cet enregistrement continue à faire date. Personne n»'était arrivé avant lui à autant de générosité sonore. Un régal absolu!
 
Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb/ Other available references  via Todd McComb's database:
(Site: http://www.medieval.org)
Re: Astrée E-7744

Article fort intéressant à propos de la viole de gambe:

"La vie après la mort ~ La viole de gambe au XVIIIème siècle"
par Peter Holman
Paru dans: Goldberg, # 42 (Octobre 2006, pp. 48-58)
 

Autres sections d'intérêt sur ce site:

Other topics of interest on this site:

Harmonia Mundi / Gold - Appréciations

Goldberg Magazine - 1998-2008 - Les 50 meilleurs cd de la décennie

Harmonia Mundi / Gold - The critics' point of view

Goldberg Magazine - 1998-2008 - The 50 best cds of    the decade


Dernière mise à jour de cette fiche:
2021-01-05

 
This page was updated on:

01/05/21

  

 

To order / Commander
Alia Vox AVSA9893
Code-barres/Barcode:
7619986398938
*

Sélectionnez votre pays et votre devise en accédant
à Presto Classical
(Bouton en haut à droite)

Livraison mondiale



 

Choose your country and curency when reaching
Presto Classical
(Upper right corner)

Worldwide delivery

         

 Puchasing CDs through either one of the above vendors helps support the continued existence of this site. Yes, we do get a small referral fee for every puchase made, including third party sellers. However, you must initiate your purchase from this site.
Thank you for your support.


Tout achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés ci-haut contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site. Chaque commande génère une légère redevance qui nous est versée, et ce pour tout type de transaction, en autant qu'elle soit initiée à partir de ce site.
Merci de votre encouragement.

La viole de gambe
Parutions récentes

Viola da gamba
Recent releases