El Cancionero de Palacio
(1474-1516)
 

Réédition/Reissued
Naïve 9943

Description

Artistes / Performers
Hespèrion XX, dir. Jordi Savall

Lieu d'enregistrement / Recording site:
Collégiale romane du Chäteau de Cardona (Catalogne/Catalunya)
Dates d'enregistrement: juin/juillet 1991
Recording dates: 06-07 1991

Durée totale / Total time: 78'00

 

Édition originale/Original recording
Astrée - 8762


(Cliquer la miniature pour agrandir)
(Click on thumbnail to enlarge)

 

Appréciation (s) / Review(s)


__/____


# 380 03/1992


 #

Gramophone
(02/2001)



 

- Texte intégral anglais
- Full text

Subscription
Abonnement


Analyste: David Fallows
Condensé (traduction libre):

Reviewer: David Fallows
Abridged text: 

"Much of the Palacio music is fairly slender, and the performer has the difficult choice of whether to present a little piece as an immaculately judged sliver or to doll it up with repeats and elaborate reorchestrations. It seems to me that the latter approach doesn't actually make the music more interesting, merely makes it go on rather longer than it merits. So the most satisfying pieces on the Palacio record tend to be the ones treated with the most restraint: Al alva venid and Si d'amor beautifully sung by Montserrat Figueras; O desdichado played as an instrumental piece for three bass viols; Dos anades with its 5/4 patterns ever so lightly touched in; Pase el agoa, direct and cheerful".

 
Diapason- 380
(03/1992)



 

Appréciation 



Evaluation

Abonnement
Subscription


Analyste: Jean-François Goudesenne
Texte abrégé: 

"... Hespèrion XX nous invite à parcourir ce chansonnier dans un rythme alterné de trois pages vocales encadrées par une pièce instrumentale (danse ou adaptation de chansons pour l'alta capella). La composition du programme est savamment conçue et bien équilibrée, consacrant une place aux compositeurs les plus représentatifs comme aux nombreux anonymes. Les genres littéraires et musicaux sont aussi très variés : villancicos, romances et autres genres légers de caractère pastoral. On apprécie la maîtrise d'un jeu instrumental qui, en fonction du caractère de l'oeuvre et de son écriture rythmique, sait lui donner le timbre et les couleurs requis. Ainsi cette version nous révèle avec conviction le fonds populaire et traditionnel qui marque profondément cet art de la chanson de cour. La vivacité fougueuse de la guitare ou de la vihuela, la douce langueur des violes, la force éclatante de l'alta capella (instrument à anches) sont autant de ressources expressives qui viennent accompagner des voix très colorées, personnalisées mais bien fondues lorsqu'elles ne sont plus solistes".
 

Reviewer: Jean-François Goudesenne
Abridged version :


 
 


26 (02/2004)
"La musique à la cour des Rois Catholiques"
par Michael Noone


26 (02/2004)
"Music at the court of the Catholic Kings"
by Michael Noone

 
 

Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb:
(Site: http://www.medieval.org)

Other  references  available via
Todd McComb's data base:
(Site: http://www.medieval.org)
 


La musique / The music

1. Francisco de la Torre: Danza Alta (instrumental) 13. Badajoz : O desdichado de mi (instrumental)
2. Gabriel: Aquella mora garrida 14. Anchieta : Dos ánades. madre
3. Francisco de Pañalosa: Por las sierras de Madrid 15. Gabriel: La bella malmaridada
4. Gabriel: Rodrigo Martínez 16. Alonso : La tricotea
5. Anonyme : A sonbra de mis cabellos (instrumental) 17. Juan Ponçe : Ave color vini clari (instrumental)
6. Anonyme : Al alva venid 18. Anonyme : A los baños de amor
7. Anonyme : Tres morillas 19. Anonyme : Harto de tanta porfía
8. Anonyme : ¿Qué me queréis, cavallero? 20. Anonyme : Pase el agoa, ma Julieta
9. Román: O voy (instrumental) 21. Anonyme :  El cervel mi fa (instrumental)
10. Ponçe: Torre de la niña 22. Anonyme : Si d'amor pena sentís
11. Milán: Míos fueron, mi coraçón 23. Anonyme : Ay, que non ay!
12. Garçimuñoz: Pues bien, para ésta 24. Juan del Enzina :  Pues que jamás olvidaros
 

Consulter directement / Instant access

Quelques titres de référence / A few fundamental titles