Johann Sebastian Bach (1685-1750)
L'Art de la fugue - The Art of Fugue
Die Kunst der Fuge BWV1080

 

Alia Vox AV9818 (A+B)
Code-barres/Barcode:
7619986398180
 

CD Standard

Alia Vox AVSA9818 (A+B)
Code-barres/Barcode:
7619986398181

Super Audio CD

 




 


Description

Artistes / Performers

Hespèrion XX, dir. Jordi Savall

Bruce Dickey, Charles Toet, Jordi Savall, Roberto Gini, Paolo Grazzi, Claude Wassmer, Christophe Coin, Paolo Pandolfo

Lieu d'enregistrement / Recording site: 
Collégiale de St. Jean-Baptiste, Roquemaure

Date d'enregistrement: Mars 1986
Recording date: 03/1986

Durée totale / Total time: 92'25"

 

 


 


 


(Hybrid-SACD)

Audio Standard


(Hybrid-SACD)


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)


(Hybrid-SACD)


(Hybrid-SACD)
MP3


(Hybrid-SACD)
MP3

 


Le Testament Musical de J.S.Bach
The Testament of Bach
(Alia Vox 9817 + Alia Vox 9818)

L’Offrande musicale et L’Art de la fugue

Le monument musical intitulé le “Testament de Bach”, représenté dans cette édition discographique, par l’Offrande musicale et L’Art de la fugue, répond à l’idée que Johann Sebastian Bach a travaillé les dernières années de sa vie à laisser au monde un véritable Testament:

1747:réalisation de l’Offrande musicale
1748/49: achèvement de la Messe en si mineur
1749: achèvement et gravure de L’Art de la fugue
1750: mort de J. S. Bach

Poursuivez votre lecture - texte intégral
AVSA9819-  Cliquez ici puis faites une recherche avec le mot: Bach

Musical Offering and The Art of Fugue

The musical monument entitled “Bach’s Testament”, which in this recording takes the form of the Musical Offering and The Art of Fugue, is inspired in an idea which occupied Bach during the last years of his life: to leave a true musical testament, or legacy, to the world.

1747: creation of the Musical Offering
1748/49: completion of the Mass in B minor
1749: completion and copperplate edition of The Art of Fugue
1750: death of J. S. Bach

Read on - Full text
AVSA9819- Click here
- then search for Bach

Évaluations recensées / Reviews located



11/1988
 


#___  11/1986
# 486 11/2001


29:1 (09-10/2005)
Review by Jerry Dubins


Full text / texte intégral
Review by: John Greene



Review by
Kirk McElhearn


Review of the 1986 edition


L'Art de la fugue


The Art of Fugue


Extrait du livret / From the liner notes

PRÉSENTATION

Maintenant disponible séparément, voici la réédition remasterisée et somptueu-sement présentée de l'Art de la Fugue par Jordi Savall et Hespèrion XX. Saluée par la critique lors de sa sortie en 1986, la réédition par Alia Vox de
L’Art de la Fugue de Jean Sébastien Bach (1685-1750) à l’automne 2001 avait provoqué un nouveau regain d’intérêt. C’est sans doute que deux siècles et demi après sa création, cette œuvre datant de la fin de la vie de Bach demeure pleine de mystères. Trop longtemps incomprise et considérée comme purement théorique, elle est finalement reconnue aujourd’hui comme l'un des sommets de la musique, bien que la polémique reste entière concernant certains problèmes relatifs à son interprétation.

L’Art de la Fugue synthétise parfaitement le savoir et le génie dans l’art du contrepoint de Bach. Sa phénoménale capacité d’invention, son sens extraordinaire de la forme, de la structure et du nombre, sans jamais négliger le côté expressif et musical de la création sont sans doute une des caractéristiques majeures de Bach. Lui-même grand improvisateur, il laisse au musicien une grande liberté d’interprétation et l’invite à faire preuve de sa propre logique créative.

Jordi Savall est donc l’interprète idéal pour relever ce défi ; sa lecture donne à cette œuvre une forme d’une générosité extraordinaire et permet d’en saisir toute l’ampleur musicale, réalisant ainsi la synthèse parfaite entre la forme et le contenu émotionnel. Il l'interprète avec une formation pour laquelle a été composée la plus grande partie du répertoire de musique contrapuntique des XVIe et XVIIe siècles : un ensemble de violes. Pour certaines fugues, un ensemble de quatre instruments à vents d’époque a été ajouté.
Le programme est structuré comme un miroir à double face reflétant non seulement la progression et la cohérence des différentes pièces mais aussi leur variété. L’instrumentation de chacune des pièces est déterminée d’une part, par des critères formels (mise en valeur optimale du contrepoint) et d’autre part, par les caractéristiques et les possibilités techniques des instruments mêmes. Ceci permet une lecture fidèle du texte original et renforce le caractère propre de chaque fugue, mais permet également une réalisation sonore optimale et une plus grande variété de couleurs et d’intensité dynamique.

Excerpt

More than two centuries after its composition, Johann Sebastian Bachs The Art of fugue is still a work that is full of mystery. Too “modern” for its own time, not understood by the Romantics, unjustly regarded as purely theoretical by certain musicologists at the beginning of the twentienth century, it is now finally recognized as one of the highest musical achievements of all time. Its rightful recognition as such has not, however, put and end to the various debates, nor has it resolved certain problems about its performance, the choice of instruments or instrumentation, the order of the counterpoints, the problems concerning the unfinished fugue, and naturally, the question of articulation, tempo dynamics, ornamentation, etc.

Read the complete article by Jordi Savall.

Click here - then search for Bach




















 

 

 


 

Gramophone
11/1988



GRAMOPHONE
ARCHIVE
 

- Texte intégral anglais
- Full text
 

Subscription
Abonnement


Reviewer: Nicholas Anderson

Abridged version-: 

In this recording, Jordi Savall "... favours the chamber ensemble approach"..."with "an instrumentation ... confined to a consort of viols-treble, alto, tenor and bass-with additional colour provided by a cornett, trombone, oboe da caccia and bassoon. Why not?"

"Emphasis is placed on tonal variety in which, as Savall himself remarks, the instrumentation is determined on the one hand by formal criteria, such as that of highlighting the counterpoint, and on the other by the characteristic and technical possibilities of the instruments themselves. By and large these artists achieve their aims successfully."

"The level of executancy by the members of Hesperions XX is high"

"The mighty quadruple fugue played in the unfinished state in which Bach left it is very effectively treated with a marvelously sonorous quartet of wind instruments... Clear recorded sound, which enables you to pick out all strands of Bach's texture with ease...
Well woth investigating".

Classica - # 37
 (11/2001)

 


Appréciation 
Note: 5
Evaluation

Abonnement
Subscription


Analyste: Stéphan Vincent-Lancrin
Texte abrégé

Cette appréciation de L'Offrande musicale est faite dans le contexte d'une analyse plus globale de l'édition combinée avec L'Art de la fugue et parue sous le titre: Le Testament de Bach (Alia Vox 9819)

"
À l’époque de sa parution chez Astrée en 1986* , l’originalité de Savall consistait à jouer, pour la première fois, L’Art de la fugue pour ensemble de violes et/ou ensemble de vents, dans le même esprit émotionnel.  ... l’Espagnol cherchait à atteindre une expressivité très forte autorisant une grande souplesse rythmique, mais aussi très intériorisée, très spiritualisée. Peut-être de manière trop uniforme ..., car si les couleurs changent, le climat reste toujours mélancolique et assez austère (quoique, c’est là le paradoxe, très chaleureux). La justesse des vents atteint parfois ses limites dans ces tempi relativement lents, à la majesté hypnotique, mais la version de Savall n’en reste pas moins d’une singulière beauté."

* Astrée: E 2001/2002

>
Diapason- # 486
11/2001



Appréciation 
~~~~~
Evaluation

4 DIAPASONS

Abonnement
Subscription


Chroniqueur: Gaétan Naulleau
Résumé ou abrégé: 

Au moment de la réédition de L'Art de la fugue, un autre critique de Diapason écrit ce qui suit:

"Considéré isolément, cet Art de la fugue  soulève la question d'un ensemble instrumental dans une oeuvre composée (il n'est pas permis d'en douter aujourd'hui) pour clavier. La question n'est pas tant celle du principe (une instrumentation) que sa réalisation. Coloriste né, Savall emploie un effectif typique du premier baroque allemand (quatuor de violes, cornet, hautbois, trombone et basson) afin de rapprocher Bach et ses aïeux. L'expérience est digne d'intérêt, mais peu convaincant. Le Contrapunctus IX résume ses écueils: les violes et les cornets sont imperméables à certains détails de l'écriture, si bien que les contours véhéments du sujet sont adoucis au risque de perdre le caractère. Tous les instruments sont exposés à des difficultés techniques (tessiture, intonation, articulation) qui les trahissent à un moment ou à un autre. En outre, l'orchestration donne d'emblée la solution de l'énigme (la fugue proprement dite est confiée aux violes, les migrations du thème augmenté aux vents) quand Bach invite l'auditeur à la chercher".

Diapason- 
11/1986
 


Appréciation 

4 diapasons

Evaluation

Abonnement
Subscription

Chroniqueur:  Jean-Marie Piel
Résumé ou abrégé: 

Lors de la première parution de cet enregistrement, Jean-Marie Piel avait écrit::

 " La vérité de L'Art de la Fugue  possède une telle richesse sémantique qu'elle supporte sans dénaturation ou affaiblissement de son contenu les traductions instrumentales les plus diverses. Il n'en demeure pas moins que ces "re-créations", aussi tentantes soient-elles, ne peuvent en toute rigueur, qu'altérer la perfection originale du texte, un peu comme si l'on "recréait" en couleurs un chef-d'oeuvre cinématographique en noir et blanc."
À ceux qui ne sont pas convaincus que ce sommet de la polyphonie a été conçu pour la monochromie du clavecin, la lecture d'Hespèrion XX devrait s'imposer par sa beauté austère, sa densité mélancolique et sa sombre transparence qui lui confèrent une place à part dans les versions réinstrumentées".



 

Review by
Kirk McElhearn (Click here) 


 

Review by
Terry Barfoot (Click here) 


29:1 (09-10/2005)

 

Review by Jerry Dubins

This reviewer has very little to say about the performance of Hespèrion XX under the direction of Jordi Savall. His preference goes to a performance on organ of this work. He wrrites: "My personal prefernce remains for the organ. ... For a mixed instrumental period ensemble, I very much like Savall and Hespèrion XX. They bring out a kinder, gentler, more lyrical side to this music, wheras organ performances tend to highlight the grandeur but also the more austere aspects of the score. However, if your taste runs to period instruments, you might also wish to consider Fretwork on Harmonia Mundi. The performance is limited to an ensemble of viols, and it is really a quite beautiful sound."

Goldberg- # 38

Appréciation 


Evaluation
Goldberg a cessé de publier avec le # 54
~~~~~~
Goldberg is no longer available.
# 54 was the last issue.

Chroniqueur: Uri Golomb
Texte intégral

"L'arrangement de Savall pour l'Art de la Fugue est délibérément archaïque. L'ensemble de violes est d'après lui "l'ensemble pour lequel la plus grande partie du répertoire de musique de chambre contrapunctique des XVIe et XVIIe siècles a été écrite", mais cette formation instrumentale avait en fait complètement disparu au temps de Bach. Aux violes Savall a ajouté "un groupe de quatre instruments à vent de l'époque". Deux d'entres eux cependant sont eux aussi archaïques: lorsque Bach employait les cornets à bouquin et les sacqueboutes, c'était essentiellement pour doubler les lignes vocales en stile antico des mouvements chantés.
Comme je l'ai expliqué dans l'article, ce type d'arrangement correspond à l'idée courante que L'Art de la Fugue a lui-même plus de rapports avec la polyphonie de la Renaissance qu'avec le baroque. Ce point de vue se  reflète aussi dans l'atmosphère mélancolique et introspective qui imprègne l'interprétation elle-même. Savall et ses collègues optent résolument pour de longues phrases liées, pour des tempos lents ou modérés, et pour un éventail dynamique restreint.
Sur le plan de la sonorité, c'est la plus belle interprétation de L'Art de la Fugue qu'il m'ait été donné d'entendre (malgré quelques intonations parfois incertaines). Les musiciens dessinent leurs lignes avec une grande sensibilité, réussissant à combiner une clarté de texture avec la montée progressive et cumulative de l'intensité musicale.

Il en résulte une vision clairement introvertie, sans recherche de dramatisation, mais d'une expressivité prenante. L'énorme "contenu émotionnel" de la musique, son aptitude "à émouvoir les auditeurs, y compris ceux qui n'ont aucune connaissance des règles du contrepoint" (Savall), sont transmis avec une subtilité et un raffinement qui capturent l'attention de l'auditeur et captivent son oreille."
 

Read the excellent article by Uri Golomb
"Johann Sebastian Bach's The Art of the Fugue"
published in Goldberg (#38)
À lire: l'excellent article de Uri Golomb
"L'Art de la Fugue de Johann Sebastian Bach"
paru dans Goldberg (#38)

Goldberg # 17
Automne / Fall 2001

Bachs testament

Analyste: Graham Lock

Ce magnifique coffret contient un nouvel enregistrement de l' Offrande Musicale par Le Concert des Nations ainsi que l'enregistrement remasterisé de 1986 de l' Art de la Fugue d'Hespèrion XX. Bien que ces oeuvres soient également disponibles séparément, elles forment un assortiment logique : les deux principales oeuvres instrumentales des dernières années de Bach, sous la baguette de Jordi Savall.

La version de l' Art de la Fugue d' Hespèrion XX demeure l'une de mes favorites. L' instrumentation de Savall, un ensemble de violes, rejoint de temps à autre par un ensemble de vents baroque (cornetto, oboe da caccia, trombone, basson), semble toujours inspirée. Bien que les différentes voix du contrepoint soient clairement audibles, les diverses combinaisons instrumentales créent un riche tableau de textures séduisantes : la pure beauté du son est une joie à part entière. Les interprétations sont également excellentes, profondément méditatives et pourtant vivement expressives.

Si l'approche de l' Offrande Musicale par Savall n'est pas aussi clairement radicale, elle reste malgré tout extrêmement personnelle et convaincante. Les touches habiles abondent : il débute par le thème du roi, interprété sur l'instrument du roi (la flûte), et inclut des versions pour clavecin solo et pour ensemble de l'auguste ricercar a 6, dans ce que les annotations décrivent comme sa structuration « voûtée » des oeuvres. L' interprétation est, une fois de plus, superbe, avec Pierre Hantaï (clavecin), Marc Hantaï (flûte), Manfredo Kraemer et Pablo Valetti (violons) et Savall lui-même (violes de gambe alto et basse) comme principaux intervenants.

Ce que Savall appelle « le cours mystérieux du génie de Bach » est étudié sous tous ses aspects sur ces CD, avec une compétence exemplaire et une imagination rare. Faisant ainsi du Testament de Bach l'un des meilleurs CD sortis cette année.

Reviewer: Graham Lock

This handsome box-set contains a new recording of the Musical Offering by Le Concert des Nations plus the newly remastered 1986 recording of the Art of Fugue by Hespèrion XX. Although both sets are also available separately, they make a logical pairing-the two major instrumental works of Bach's last years, realised under the guiding hand of Jordi Savall.

Hespèrion XX's version of the Art of Fugue remains among my favourites. Savall's choice of instrumentation-a consort of viols supplemented at times by a consort of baroque winds (cornetto, oboe da caccia, trombone, bassoon)-still seems inspired. While the different voices in the counterpoint are clearly audible, the various instrumental combinations create a rich array of alluring textures; the sheer beauty of the sound is a joy in itself. Performances too are excellent, deeply thoughtful yet acutely expressive.

If Savall's approach to the Musical Offering is less patently radical, it is still both highly individual and very persuasive. Deft touches abound: he begins with the King's Theme played on the King's instrument (flute), and includes both solo harpsichord and ensemble versions of the majestic Ricercar a 6 in what the notes describe as his 'arch- shaped' structuring of the pieces. The playing is again superb, with Pierre Hantaï (harpsichord), Marc Hantaï (flute), Manfredo Kraemer and Pablo Valetti (violins) and Savall himself (alto and bass violas da gamba) the chief instrumentalists.

What Savall calls 'the mysterious current of Bach's genius' is explored on these CDs with exemplary skill and rare imagination, making The Testament of Bach one of the year's outstanding releases.

 

La musique / The music

1. Contrapunctus 1 1. Contrapunctus 8
2. Contrapunctus 2. Contrapunctus 9 - Alla Duodecima
3. Contrapunctus 3 3. Contrapunctus 10 - Alla Decima
4. Contrapunctus 12a / 12b 4. Contrapunctus Inversus 13b/ Contrapunctus 13a
5 Contrapunctus 4 5. Contrapunctus 11
6. Canon 17 - Alla Duodecima in Contrapuncto alla Quinta 6. Canon 14 - Per Augmentationem in Contrario Motu
7. Canon 16 - Alla Decima Contrapucto alla Terza 7. Canon 15 Alla Ottava
8. Contrapunctus 5 8. Contrapunctus 18 Fuga a 3 Soggetti (unfinished)
9. Contrapunctus 6 - In Stile Francese  
10. Contrapunctus 7 - Per Augmentationen et Diminutionem  
 
Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb/ Other available references  via Todd McComb's database:
(Site: http://www.medieval.org)
Re: AV9818

Autres sections d'intérêt sur ce site:

Other topics of interest on this site:

Harmonia Mundi / Gold - Appréciations

Goldberg Magazine - 1998-2008 - Les 50 meilleurs cd de la décennie

Harmonia Mundi / Gold - The critics' point of view

Goldberg Magazine - 1998-2008 - The 50 best cds of    the decade


Date de création de cette fiche:
Dernière mise à jour de cette fiche:
2012-11-18


This page was first published on:
This page was updated on:

11/18/12

  

 

Tell a Friend

 Ce dossier vous a été utile? Pour en informer vos amis, cliquez le bandeau ci-dessus ou cliquez ici. Éditez votre message personnel si vous le désirez (Le texte par défaut est en anglais). Merci de votre appréciation. Un lien vers cette page accompagnera votre message.
 

Was this page useful to you ? Tell your friends about it. Click the banner above or click here. 
Edit your own text.  A link to this page will accompany your message. Thanks for your appreciation.

   

To order / Commander
Alia Vox AVSA98__
Code-barres/Barcode
*

 (Hybrid-SACD)

Audio Standard

 

UCC
Currency converter
(In English)
Convertisseur de devises
(En français)
 

 


CANADA


U.S.A.


FRANCE


UNITED KINGDOM

 Puchasing CDs through either one of the above vendors helps support the continued existence of this site. Yes, we do get a small referral fee for every puchase made, including third party sellers. However, you must initiate your purchase from this site.
Thank you for your support.


Tout achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés ci-haut contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site. Chaque commande génère une légère redevance qui nous est versée, et ce pour tout type de transaction, en autant qu'elle soit initiée à partir de ce site.
Merci de votre encouragement.


Cliquer la bannière ci-dessous pour consulter les évaluations de plus de 200 CD rédigées par la critique.
Click this banner to consult the more than 200 CDs reviewed by the critics.

La viole de gambe
Parutions récentes

Viola da gamba
Recent releases

  Test our search engine  / Interrogez notre robot chercheur