L'orchestre de Louis XIII
(1601-1643)

 

Alia Vox AV9824
Code-barres/Barcode:
7619986098241

 Audio Standard

 



Illustration de la pochette / Art shown on disc jacket
Claude Deruet (ca. 1640) - La Terre (détail)
Musée des Beaux Arts, Orléans (France)


 


Description

Artistes / Performers
Le Concert des Nations,
Manfredo Kraemer, concertino
Dir. Jordi Savall

Lieu d'enregistrement / Recording site:
Collégiale du Château de Cardona (Catalogne) (Catalunya)
Dates d'enregistrement /Recording dates:
03/97, 11/02 & 02/02

Durée totale / Total time: 66"17


 


 

  FR   UK   US   DE   ES   IT   JA 
Commentaires client / Customer reviews
- Amazon U.S.A. ~ - Amazon U.K
- Amazon France ~ Amazon.de


 

 

L’Orchestre de Louis XIII

« Tant au niveau des formes que des couleurs musicales, "L’Orchestre de Louis XIII" marque la transition entre deux grandes époques : la fin de la Renaissance et l’entrée dans le Baroque. Ces musiques de cour aux saveurs populaires, toujours imaginatives et colorées, sont à la recherche constante de souplesse et de grâce, de grandeur et d’élégance. Elles constituent les éléments caractéristiques du style typiquement français qui va rayonner à travers toute l’Europe jusqu’à la fin du XVIIIème siècle. »


Jordi Savall

Source: Alia-Vox.com

 




Source: Alia-Vox.com

Évaluations recensées / Reviews located


Le Monde de la Musique
# 271 (12/2002)

 


# 497 (11/2002)


 # 48 (12/2002-01/2003)


Vol 26: 4 (03/04 - 2003)



# 21 (12/2002)
 


AMERICAN RECORD GUIDE
March/April 2003

Review by Gerald Fenech

Full text / texte intégral
Review by: John Greene


Louis XIII de France


Louis XIII of France


Extrait du livret / From the liner notes


 



 

 

 


 


Le Monde de la Musique
# 271 (12/2002)


Analyste: Pablo Galonce

Extraits::

"Faisant pendant à un précédent disque, "L'Orchestre du Roi-Soleil" (AV9807) ce programme ressuscite les musiques qui ont marqué certains événements de la vie de la cour, tels la naissance, le sacre et le mariage du roi." (Louis XIII)
"... Savall montre l'évolution de l'orchestre royal, depuis les sonorités colorées de la Renaissance (cornets et sacqueboutes) jusqu'au caractère prélulliste des dernières plages."
"Ce parcours ludique offre des moments de pure réjouissance... tout comme des instants de mystère ..." "Avec une palette exubérante et quelques solistes en état de grâce (Manfredo Kraemer au violon) Savall nous offre un perpétuel feu d'artifice. Rarement le XVIè siècle aura sonné si lumineux, si rayonnant."


Reviewer: Pablo Galonce
Abridged version-: (Free translation by Classic @ la Carte)

On this CD, "... Saval shows the evolution of the royal orchestra, from the colorfull sonorities of the Renaissance (cornetts and sackbuts) to the period preceding that of Lully..."
"This playful reconstruction provides uswith  moments of pure joy... and pure instants of mystery." "With plentiful of colors and a few soloists in a state of grace (Manfredo Kraemer - violin), Savall produces a never ending firework. Rarely has the 17th Century sounded so luminous, so flamboyant."

Diapason- 497
 (11/2002)



Appréciation 



Evaluation

Abonnement
Subscription


Analyste: Ivan A. Alexandre
Texte abrégé: Voici l'essentiel du propos de cet analyste:

"... Malgré la présence quasi continuelle de la percussion, Jordi Savall trouve d'abord son inspiration dans la mélodie, et pas seulement celle des Pleurs d'Orphée : celles d'une gaillarde ou d'une gavotte aussi bien. Tout est chant, pensée, verve domestique. Tout est noble tendresse. Jusque dans le Charivaris et  Les Gascons de 1627, la nostalgie du ballet perdu prime sur la joie du ballet retrouvé.
Cet "Orchestre de Louis XIII" évoque d'ailleurs moins les premiers pas des Bourbons que le monde allégorique et songeur de Savall. Telle musette, telles Nimphes de la Grenouillière se veulent rustiques, mais rien n'y fait : avec Manfredo Kraemer en tête des 24 Violons, Marc Hantaï à la flûte, Marcel Ponseele au hautbois, Rolf Lislevand aux luths
*, qu'attendions-nous sinon la sonorité la plus riche, la musicalité la plus instruite et la virtuosité la plus subtile? Quelques griffures dans l'unité des violons ne peuvent rien contre notre plaisir. Plaisir des oreilles bien sûr. Mais plaisir des yeux aussi : soies bleues, taffetas pourpres, velours pers, galeries cirées, vallons humides, Ombres  menaçantes et Amériquains emplumés : ne reste qu'à trouver le réalisateur qui fera le film dont ce florilège est la royale bande."

* Rolf Lislevand joue en fait la guitare et le théorbe


Reviewer: Ivan A. Alexandre
Abridged version : A few excerpts in a free translation

“Even though percussions are almost continuously present, Savall finds his inspiration in the melody, and not only in the Pleurs d’Orphée: also in those of a gaillarde or a gavotte. Everything is like a song, like a thought, a domestic expressiveness. Everything is noble tenderness. Even in the “Charivaris” and “Les Gascons” of 1627, the nostalgia of a forgotten ballet prevails over the joy of a recovered ballet”.
”This CD entitled “Orchestra of Louis XIII” refers less to the first steps of the Bourbons than to the allegorical and dreamy world of Savall. This musette, the Nimphes de la Grenouillère are meant to be rustic sounding, but to no avail. What else could we expect with Manfredo Kraemer leading the 24 Violons, with Marc Hantaï playing the recorder, with Marcel Ponsele the oboe and Rolf Lislevand attending at the luths?
* Nothing but the most sumptuous sonority, the most developed musicality and the most subtle virtuosity. Nothing can affect our pleasure, not even a few discordant notes among the violins. A pleasure for the ears of course. But also a pleasure for the eyes: blue silks, reddish taffetas, brownish velvets, …(etc.), one need only find the film producer who will incorporate all these elements into a royal bouquet”,

 * Rolf Lislevand is in fact playing the guitar and the theorbo
 

Classica - # 48
 (12/2002-01/2003)

Appréciation :
Recommandé


Evaluation: Recommended

Abonnement
Subscription

Analyste: Stéphan Perreau
Texte abrégé

Ce DC est composé d'extraits "... du Recueil de plusieurs vieux airs faits aux sacres, couronnement, mariages et autres solennités"..."sous les règnes de François 1er, Henri III, Henri IV et Louis XIII (1690)..." que l'on doit à Philidor l'Aisné
1.
"Le choix de Savall se porte plus précisément sur le règne de Louis XIII, qu'il avait déjà abordé il y a quelque temps avec un programme entièrement dédié à Guillaume Dumanoir (Auvidis ES 9908). Comme à son habitude, l'orchestration des pièces est d'une grande finesse, servie par des interprètes de premier plan. L'on sent déjà, çà et là, les prémices des spectacles de Versailles, bals et fêtes somptueuses, comme une douceur de vivre hérité de Chambord ou de Blois. Un disque parfaitement réussi jusque dans sa réalisation graphique une fois de plus exemplaire."
 


1.
André Philidor, dit l'Aîné, est
connu principalement à titre de bibliothécaire royal, organisateur et principal copiste (1684-1729) de la musique de cour.
(Guide la musique baroque, Fayard, p.203)
 

Reviewer:  Stéphan Perreau
Abridged version :

This CD is made of excerpts selected from a « Collection of several Airs composed for Coronations, Weddings and Other Solemn Events during the reigns of François 1er, Henri III, Henri IV et Louis XIII (1690)” and collected by Philidor the Elder 1.

“Savall’s selection is devoted essentially to the reign of Louis XIII, a period he had already covered in a previous recording dedicated to the music of Guillaume Dumanoir (Astrée 9908) *. As it is customary with Savall, the orchestration of the works is extremely subtle, it is given a first class interpretation. One can already perceive glances of the forthcoming spectacles of Versailles, with their sumptuous balls and festivities… A recording magnificently produced and coming with a splendid liner notes”.

1. André Philidor, the Elder, is known has having been the royal librarian, organizer and copyist (1684-1729) of court music.
(Companion to Baroque Music)

Goldberg # 21
(12/2002)
 

Appréciation 




Evaluation

 

Goldberg a cessé de publier avec le # 54
~~~~~~
Goldberg is no longer available.
# 54 was the last issue.


Analyste: Roger Tellart

Résumé ou abrégé: 

"Dans le sillage du bel album consacré à l'Orchestre de Louis XIV, Jordi Savall réussit le "portrait" parfait de son devancier dans le Grand Siècle".

Savall s'appuie sur "... un manuscrit tardif, copié au Siècle des Lumières par Philidor l'Aîné: avec comme pièce maîtresse, le Concert donné au roi en 1627 par la "Bande" des "24 Viollons et 12 Grands Hautbois".

L'analyste est d'avis que "... la lecture du Concert des Nations est une gourmandise à ne pas rater". Il poursuit: "Et l'on retrouve l'amour éperdu que Savall voue depuis toujours aux prestiges de la belle sonorité". Et ajoute-t-il: "Bien évidemment, on fera fête à ce nouveau réveil qui ne fait que confirmer les singulières affinités que le chef catalan entretient avec le XVIIe siècle français, qu'on soit à la "chambre" ou à la "chapelle
".
 


Reviewer: Roger Tellart

Abridged version :


"Following in the wake of a lovely album devoted to the orchestra of Louis XIV, Jordi Savall's (recording) presents a survey of the music heard at the court of his predecessor Louis XIII".

"The cornerstone of Savall's source, a late seventeenth-century manuscript copied by Philidor l'Aîné, is the Concert that the 'Bande' of '24 violinists and 12 great oboes' played before Louis XIII in 1627".

The reviewer claims that "the Concert des Nations' reading of these works.... is a treat that should not be missed". He adds: "it goes without saying that this recording reconfirms Savall's special affinity with seventeenth-century French music, whether it be of the  'chamber' or the 'chapelle'".
 

American Record Guide
(March/April 2003)

 

Subscription
Abonnement


Analyste: Peter Loewen

Un court extrait ( en traduction libre):

« Ces interprétations sont tout simplement merveilleuses. On attend toujours beaucoup de Jordi Savall et du « Concert des Nations ». Leurs interprétations sont toutes en puissance, pleines d’excitation, d’animation enjouée. Le son des cornets, des hautbois, des sacqueboutes est très impressionnant. Certains parmi ces musiciens sont de véritables virtuoses. L’ensemble des 24 Violons joue tout en délicatesse et de façon très exrpessive ».

 »À prime abord, la musique peut sembler d’un niveau inférieur à celui des compositeurs de la génération suivante : Lully, Couperin et Rameau. Mais ce serait là une comparaison injuste. La plupart de ces pièces ont  été composées pour des circonstances où la musique n’était pas le principal centre d’intérêt. La musique de Lully, Couperin et Rameau a été composée pour le théâtre ou encore à des fins privées, là où la musique était partie intégrale du divertissement. Quoi qu’il en soit, certaines de ces compositions sont tout aussi empreintes de cette sorte de préciosité que l’on associe aux compositeurs de l’époque suivante. Les pavanes et le mouvement intitulé « Les Ombres » sont somptueuses, empreintes de cette majesté solennelle associée à l’Ouverture française. La musique requiert l’utilisation d’appogiatures et d’ornements vifs qui étaient bien typiques de la période baroque française. Il y a là un contraste évident avec la musique plus légère, plus rustique des branles, gaillardes, bourrées et musettes au programme » de ce disque.


Reviewer: Peter Loewen
A short excerpt: 

”The performances are absolutely delightful. One always has high expectations of Jordi Savall and Le Concert des Nations. Their performances are full of power, excitement, and playful figuration. The sound of the cornets, oboes, and sackbuts is very impressive. Some of the musicians have virtuosic skill. The ensemble of the 24 Violons plays delicately and expressively.”

“At first the music here may seem somewhat inferior to composers of the next generation: Lully, Couperin, and Rameau. But that would be an unfair comparison. Most of the music was composed for light entertainment and ceremonies where music was not the focus. The familiar music of Lully, Couperin, and Rameau was composed for the theatre and private chamber, where music was more integral to the form of entertainment. In any case, some of the music here is filled with the same sort of precious affectation one associates with the later composers. The pavanes and the movement titled ‘Les Ombres’ are glorious, full of the grave majesty one associates with the French Overture. The music implies the use of appogiaturas and mordent-like ornaments that were typical of the French baroque. These contrast with the lighter, rustic-sounding branle, gaillardes, Bourrée and muzette on the program.”


Vol 26: 4 (03/04 - 2003)

 

Subscription
Abonnement

Reviewer: Brian Robins
A few excerpts: 

"This is yet another imaginative piece of programming from Jordi Savall."

 "...those who relish the color and sheer musical vitality Savall and his accomplished forces bring to such programs will not be disappointed. Yet, to my mind, the approach to much of the music is flawed. The problem is an old one—the ubiquity of Pedro Estevan’s drumming, which here, as on previous occasions, is surely far too often out of place or over-obtrusive."

"
I’m sorry to labor this point, but it does mar seriously what would otherwise have been a valuable and fascinating disc for students of the period."

"
Recommended to unquestioning Savall enthusiasts; others should be more wary. I’m darned sure that most of the time this is not the orchestra of Louis XIII as the monarch himself would have heard it."

Original text available to subscribers of Fanfare Magazine

Analyste: Brian Robins
Un court extrait ( en traduction libre):

"Voici un autre choix de musique fort imaginatif de la part de Savall."
"Ceux qui se délectent de la couleur et de la pure vitalité musicale que Savall et ses associés apportent à de tels projets ne seront point désappointés."
"Toutefois, selon moi, tout le propos me semble trahi par un sérieux problème. Il s'agit d'un problème qui perdure, soit celui du tambourinage de Pedro Estevan, qui ici, comme dans d'autres occasions, me paraît trop souvent déplacé, voir même excessif."
"Je m'excuse d'avoir à revenir sur ce point, mais dans le cas présent, cela gâche ce qui autrement aurait pu être un précieux et fascinant témoignage pour les amateurs de musique de cette époque. "
"Ce cd est recommandé aux fidèles inconditionnels de Savall. Je suis toutefois convaincu que l'on n'y retrouve pas l'orchestre de Louis XIII, tel que le monarque a pu l'entendre à l'époque."

Le texte original en anglais est disponible sur internet aux abonnés de
Fanfare Magazine (version papier ou numérique).


Vol 26: 4 (03/04 - 2003)

Subscription
Abonnement

Reviewer: Steve Holtje
Excerpt:

"Most of what’s heard here comes from a manuscript with the mouthful of a title Collection of several old Airs composed for Coronations, Weddings and other Solemn events during the reigns of Henry III, Henry IV and Louis XIII, including several Concerts for their royal entertainment, gathered together in an anthology by Philidor the Elder in 1690. The music is arranged on the disc by periods and occasions: items from the Dauphin’s infancy; pieces for his coronation on October 17, 1610; music for his November 28, 1615, marriage; a 1627 concert for the King by the 24 Violins and the 12 Great Oboes; and selections from the above-mentioned miscellany of Royal Music from 1634 to 1650. The material covers multiple styles; pieces such as the muzette Ma Mignone and the two short pieces Branle en faubourdon and Gaillarde en suitte are practically folk music, while Pavane pour les hautbois fait au Sacre du Roy is Renaissance in flavor, and the Italian sarabande Al’impero d’amore is quintessentially Baroque. Similarly, the instrumentation varies considerably. Le Concert des Nations is split into four groups of musicians that are mixed and matched: Ensemble of the Cornets and Grand Oboes (which also includes sackbuts, bassoons, musette [bagpipe], and flute); Ensemble of the 24 Violins (including concertino); Ensemble of the Grand Oboes (including trumpets, flutes, and bassoons); and the Bass Continuos and Percussions (harpsichord, organ, guitar, theorbo, and drums). Familiar names such as Marcel Ponseele, Marc Hantaï, and Rolf Lislevand are among those delivering these lilting performances. While a general upbeat perkiness dominates, the frequent changes of timbre and the gradual evolution of the styles prevent a sense of sameness from taking over this delightful program."


Original text available to subscribers of Fanfare Magazine

 


La musique / The music (de/from: www.alia-vox.com)

Pièces supposées de Guillaume Dumanoir et de maîtres de ballet de l'époque tels Nicolas Dugap, Jacques de Montmorency de Belleville, Jacques Cordier, Pierre Beauchamp

Musiques de l’enfance du Dauphin
Pavane pour la petitte guaire, Fait pour les Cornetz en 1601
Gaillarde, en suitte
Muzette “Ma Mignone”

Pavane fait au mariage de Mr. Vandosme en 1609
Branle en faubourdon (fait en 1540) - Gaillarde en suitte


Musiques pour le Sacre du Roy faites le 17 Octobre 1610
Pavane pour les hautbois fait au Sacre du Roy
2e Air en suitte
3e Air en suitte

Musiques pour le Mariage du Roy Louis XIII faites en 1615
Pavane du Mariage de Louis XIII, 1615
Bourée D’avignonez
Ballet a Cheval pour le carousel. Joué par les Grands hautbois
2e Air en suitte du Ballet a Cheval
3e Air en suitte du Ballet a Cheval
4e Air en suitte du Ballet a Cheval


Concert donné a Louis XIII en 1627 par les 24 Viollons et les 12 Grands hautbois
Les Ombres
2e Air pour les mesmes
Charivaris pour les Hautbois
Gavotte en suitte
Les Suisses. Air pour les viollons
Les Suissesses
Les Gascons
Entrée de Mr. de Liancourt
Les Vallets de la Feste
Les Nimphes de la Grenoulliere
Les Bergers
Les Ameriquains


Les Musiques Royales de 1634 à 1650
Fanfare
Intrada - Gavotte - Sarabande, 1648
Charivaris pour les hautbois 1648
Courante de la Reine d’Angleterre, 1634
Gavotte
Fantaisie “Les Pleurs d’Orphée” (Luigi Rossi)
Libertas
Sarabande & Tambourin

“A l’Impero d’Amore” (Sarabande)

 
Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb/ Other available references  via Todd McComb's database:
(Site: http://www.medieval.org)
Re: AV9824

Autres sections d'intérêt sur ce site:

Other topics of interest on this site:

Harmonia Mundi / Gold - Appréciations

Goldberg Magazine - 1998-2008 - Les 50 meilleurs cd de la décennie

Harmonia Mundi / Gold - The critics' point of view

Goldberg Magazine - 1998-2008 - The 50 best cds of    the decade


Date de création de cette fiche:
Dernière mise à jour de cette fiche:
2013-01-21


This page was first published on:
This page was updated on:

01/21/13

  

 

Tell a Friend

 Ce dossier vous a été utile? Pour en informer vos amis, cliquez le bandeau ci-dessus ou cliquez ici. Éditez votre message personnel si vous le désirez (Le texte par défaut est en anglais). Merci de votre appréciation. Un lien vers cette page accompagnera votre message.
 

Was this page useful to you ? Tell your friends about it. Click the banner above or click here. 
Edit your own text.  A link to this page will accompany your message. Thanks for your appreciation.

   

To order / Commander
Alia Vox AV9824
Code-barres/Barcode:
7619986098241
*

 WILL SHIP ANYWHERE IN THE WORLD      EXPÉDITION PARTOUT DANS LE MONDE

  FR   UK   US   DE   ES   IT   JA 

 

UCC
Currency converter
(In English)
Convertisseur de devises
(En français)
 

 


CANADA


U.S.A.


FRANCE


UNITED KINGDOM

 Puchasing CDs through either one of the above vendors helps support the continued existence of this site. Yes, we do get a small referral fee for every puchase made, including third party sellers. However, you must initiate your purchase from this site.
Thank you for your support.


Tout achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés ci-haut contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site. Chaque commande génère une légère redevance qui nous est versée, et ce pour tout type de transaction, en autant qu'elle soit initiée à partir de ce site.
Merci de votre encouragement.


Cliquer la bannière ci-dessous pour consulter les évaluations de plus de 200 CD rédigées par la critique.
Click this banner to consult the more than 200 CDs reviewed by the critics.

La viole de gambe
Parutions récentes

Viola da gamba
Recent releases

  Test our search engine  / Interrogez notre robot chercheur