Marc-Antoine Charpentier
(1643-1704)
à la Chapelle Royale de Versailles

 

Alia Vox AVDVD9905
Code-barres/Barcode: 843408099059
 

Super Audio CD + DVD

 








Description

CD1 : Canticum ad Beatam Virginem Mariam (74'50)
Artistes / Performers: Le Concert des Nations, dir. Jordi Savall
Enregistrement: - Église Notre-Dame du Travail, Paris, 02/1989


CD2 :
A) Missa Assumpta est Maria (H.11A) ca. 1698 (37'27)
Artistes / Performers: La Capella Reial de Catalunya - Le Concert des Nations
 
B) Concert pour quatre parties de viole (H.545) (21'24)
Artistes / Performers: J, Savall, P. Pierlot, S. Casademunt, L. Duftschmid, X. Puertas, E. Solinis
Enregistrement: Collégiale du Château de Cardona - (05/2013)

C) Nuit (Très lentement) (H.416)

DVD: Messe et Motets pour la Vierge 91'47

Artistes / Performers: La Capella Reial de Catalunya & Le Concert des Nations
Enregistrement: Chapelle Royale du Château de Versailles - (10/2004)

 


Version originale du CD 1
Astrée E 8713 (1989)


  FR     UK     US     DE     ES     IT     JA      

 

"... nous sommes très heureux de pouvoir éditer sur Alia Vox, le Canticum ad Beatam Virginem Mariam de M. A. Charpentier en version SACD, premier enregistrement de l’ensemble Le Concert des Nations, pour célébrer les 25 ans de sa fondation par Montserrat Figueras et moi même en 1989. Cette réédition s’accompagne d’un DVD de l’enregistrement du concert réalisé le 9 octobre 2004 à la Chapelle Royale de Versailles, et d’un deuxième SACD contenant l’enregistrement de la Missa Assumpta est Maria, réalisé en direct durant le concert à la Chapelle Royale de Versailles en 2004, de l’interlude instrumental Nuit extrait de la Pastorale In nativitatem Domini canticum et du nouvel enregistrement du Concert pour quatre parties de Violes réalisé à la Collégiale de Cardona le 7 mai 2013."

Extrait du livret
 

 "we are now delighted to be able to release on the Alia Vox label an SACD version of Charpentier’s Canticum ad Beatam Virginem Mariam in what was the ensemble’s first recording. This re-release is accompanied by a DVD of the recording of the concert given on 9th October, 2004, at the Royal Chapel at Versailles, and a second SACD featuring the live recording of Missa Assumpta est Maria at that concert, as well as the instrumental interlude Nuit taken from the Pastorale In nativitatem Domini canticum and the new recording of the Concert pour quatre parties de Violes at the collegiate church of Cardona on 7th May, 2013. "

From the liner notes

Revue de presse ~ Press review



(02/1990) + (10/2014)
(See below)
 


# 350 (06/1989)
(Voir ci-dessous)

Classica # 165 (09/2014)
(Voir ci-dessous)


# 627 (09/2014)
(Voir ci-dessous)


(13:6 - 11/12-1989)
(See below)
(38:3 - 01-02/2015)
 

(03/2015)

Steven Ritter


Marc-Antoine Charpentier
(1643-1704)


Marc-Antoine Charpentier
(1643-1704)

Marc-Antoine Charpentier: Musicien du baroque (par Catherine Cessac)


Extrait du livret / From the liner notes

"C’est pour nous aussi une façon de rendre hommage, à l’occasion des 310 ans de sa mort, à l’un des plus grands musiciens de sa génération; n’oublions pas que ce fut lui qui, comme Purcell en Angleterre, assura la transition entre la modalité et la tonalité et enrichit ses œuvres d’émouvants chromatismes, de fausses relations et de dissonances provenant le plus souvent de ces mêmes conflits entre tonalité et modalité. C’est ainsi que le génie de Charpentier se manifeste toujours avec une grande évidence et éloquence grâce, de plus, à la manière si personnelle qu’il a d’intégrer certaines influences transalpines dans la tradition française. Sa profonde spiritualité et la somme de tout ceci, fait que sa musique devient l’exemple idéal des « goûts réunis » .  

 JORDI SAVALL

Séoul, 29 avril 2014

"This is also an opportunity for us to pay homage to one of the greatest musicians of his generation on the occasion of the 310th anniversary of his death. Let us not forget that, together with Purcell in England, he brought about the transition from modality to tonality, enriching his works with poignant chromaticism, false relations and dissonances, which more often than not arose from that very conflict between tonality and modality. Thus, the genius of Charpentier retains its relevance and eloquence today, thanks to his highly individual way of incorporating certain transalpine influences into the French tradition; all this, together with his profound spirituality, makes his music a perfect example of the “goûts réunis.”  

 JORDI SAVALL

Seoul, 29th April, 2014
 Translated by Jacqueline Minett

 

 


 

Gramophone
(02/1990)

Subscription
Abonnement

Reviewer: Nicholas Anderson

N.B. This review is about the original version  (Astrée - E 8713) of the  "Canticum ad Beatam Virginem Mariam"
Excerpts:

"
Readers... will find in these performances a Mediterranean passion, an urgency to communicate and an expressive intensity which are hard to resist. Savall generates excitement, and a sense of occasion with interpretations which make the listener feel that he or she is present, a bystander at an occasion of moment. These artists are sensitive to sonority and forceful in declamation as we can very quickly hear in the admirably sustained singing of the poignant Salve regina with its beguiling chromaticisms, searing dissonances and supplicatory outbursts."

"...
 I found myself captivated by these performances in spite of occasional patches of rough ensemble and vocal insecurity. This is a warm-blooded view of Charpentier free from preciosity, stylish and revelling in the many-sided character of the music." 

Read on ... original text - Click here
Gramophone
(10/2014)

Subscription
Abonnement

Reviewer: Julie Anne Sadie

Excerpts:

"A treasure map is needed to find one’s way through this release. The CDs and DVD, exquisitely encased in a beautiful book – full of facsimiles, photographs and essays as well as vocal texts in innumerable translations – contain performances of some of the most beautifully crafted, deeply spiritual music Charpentier ever wrote."

"The performances are all carefully honed and representative of Savall’s wider approach to historical music, which is to create versions possibly even more beautiful than originally envisaged. This has led him to take occasional calculated liberties with the instrumentation, in this case the liberal use of double bass, an instrument not known in France until the last five years of Charpentier’s life. Nevertheless, Charpentier – and we – are the beneficiaries."

Read on ... original text - Click here


13:2 (11-12/1989)

Abonnement
Subscription


(Subscriber have access
 to the Fanfare archives)

Reviewer: J.F. Weber 

N.B. This review is about the original version  (Astrée - E 8713) of the  "Canticum ad Beatam Virginem Mariam"
Excerpts:


Savall's "...
disc for the most part is a first hearing of some interesting smaller pieces among the large number that the composer dedicated to the Blessed Virgin. The Litany being his longest selection, the opening Canticum and the penultimate Stabat Mater are the next most elaborate. This really should be called the first recording of the complete Stabat Mater, for the sequence is twenty verses long, the composer setting only the first two, one for solo, the other for unison chorus...  Unlike ... earlier versions, which used only women's voices (it was composed for the nuns of Port Royal), Savall intrudes into this austere music an element of contrast by giving the even verses to a solo baritone, a welcome change to my ears.

The opening canticle is a setting of a remarkable if unfamiliar Latin text (authorship unknown), extravagantly praising the glory of the Blessed Virgin in elevated language of great beauty. This Magnificat is also a fine work, quite on a level with other settings previously recorded... The Salve Regina and the remaining smaller works round out a very fine addition to the Charpentier shelf."

 



38:3 (01-02/2015)

Abonnement
Subscription
 

(Subscriber have access
 to the Fanfare archives)

Reviewer: J.F. Weber 

N.B. This review is about the new release by Alia Vox  AVDVD9905

Read on ... original text - Click here
Diapason # 627
(09/2014)

 

Évaluation

Abonnement / Subscription

Critique: Gaëtan Naulleau

N.B. Cette critique se réfère au livre-disque décrit ci-haut (AliaVox AVDVD9905)

"Marc Antoine Charpentier était‑il le plus italien des maîtres du grand siècle, un contre-pouvoir emblématique de l'indépendance des princesses de Guise face au roi et au surintendant Lully ? Jouons‑le donc autrement. Jordi Savall montrait la voie lors des Grandes journées Charpentier de 1989. La collection de pièces mariales agencée pour un concert à la Chapelle royale, avec un sextuor de solistes ardents mené par Montserrat Figueras, faisait ... l'objet d'un disque sublime."  

Poursuivez votre lecture - Cliquez ici

 
Diapason # 350
(06/1989)

Abonnement / Subscription

Critique: Ivan A. Alexandre
N.B. Cette critique se réfère à l'enregistrement original des "
Canticum ad Beatam Virginem Mariam" (Astrée - E 8713)
En abrégé…

Savall…. «  a jugé bon d’expliquer dans une notice assez obscure pourquoi il a négligé les règles du latin d’église ‘à la française’, pourquoi il a recouru à l’emploi continuel des violes. À bien des égards, ses raisons peuvent paraître oiseuses; elles n’ont qu’une vérité : l’homme-interprète Jordi Savall et celle-ci nous suffit qui motive aussi bien le choix d’un diapason arbitraire que certaines ‘manies’ (vocalité ‘instrumentale’  cadences finales systématiquement diminuendo…) prêtées aux créatures de son monde artistique. Créatures de mot et de sang, de fibres longues (plutôt que de détails rhétoriques que Savall nomme ‘maniérismes’) comme ces arches affectives du Salve Regina tendues entre l’Ad te clamamus et la fin du Suspiramus sans relâche, sans distraction, avec sens et plénitude. Les voix se marient comme elles peuvent… (car) ce n’est pas à l’uniformité qu’aspire l’harmonie savallienne. C’est plutôt à la densité, un peu forcée dans l’humble Stabat Mater … magistrale partout ailleurs, mêlée de tendresse, de larmes et de lumière : tout ce que pouvait souhaiter la plus fervente des musiques mariales »
Reviewer: Ivan A. Alexandre

N.B. This review is about the original version  (Astrée - E 8713) of the  "Canticum ad Beatam Virginem Mariam"
Excerpts:

Savall « … has deemed necessary to explain in a rather obscure liner note why he did not respect the rules of the Church Latin ‘à la française’, why he is constantly using the viols. In many aspects, his reasons may seem unsatisfactory; they bear only one truth : that of Jordi Savall, the musician interpret, and that suffices. This also justifies our choice of an arbitrary “Diapason” in the same way that we’ll accept the various liberties that he takes with the creatures of his artistic universe.They are creatures of word and blood…made up of long fibres (rather than rhetorical details that Savall calls mannerisms) such as those emotional arches of the Salve Regina bent relentlessly between the Ad clamatus and the end of the Suspiramus. Withour distraction, with sense and plenitude. The voices blend as they can… (because) this Savallian harmony does not aspire to uniformity. It is rather searching for density, somewhat exaggerated in the humble Stabat Mater… brilliant everywhere else, mixed with tenderness, tears and light:  the best interpretation one could expect for this music devoted to the virgin Mary. “


Translation by Classic @ la Carte
Diapason # 639
(10/2015)

Abonnement / Subscription

Les 100 disques que tout mélomane doit connaître

 Analyste: Gaëtan Naulleau

Et sangloter d'extase les jets d'eau, Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres. » Ces sanglots‑là, nous les chérissons dans un instant précis des Litanies à la Vierge pour six voix et violes, attendu, attendu à chaque écoute depuis vingt‑cinq ans, dès la première respiration du disque de Jordi Savall. Filer d'emblée plage 8 nous priverait du tableau des anges en dialogue avec les hommes qui ouvre l'album sur une ardeur naïve et merveilleuse, et surtout d'un cheminement marial si bien conduit à travers différents effectifs et différentes manières de Charpentier. La procession intérieure du long Stabat Mater dépouillé, hypnotique (pour Port‑Royal) mène aux Litanies et accroît par contraste leur densité d'images et de contrepoint.

Poursuivre votre lecture - cliquer ici 

Ce commentaire s'applique à l'enregistrement de 1989... malheureusement épuisé... mais est toujours disponible en téléchargement sur Amazon France

   
Chroniqueur: Éric Sedbag

Extrait:

"L'une des réussites les plus sidérantes du maître catalan est ce disque de musiques mariales composées par Charpentier. Si Savall ne s'est pas plié à la prononciation gallicane du latin, son intuition du style, l'atmosphère de dévotion, la lumière toute de demi-teintes et clairs-obscurs, la texture des voix comme tissées dans la soie donnent immédiatement envie de croire à l'immaculée conception... de ces sons-là"

"Si jamais des anges se sont penchés sur un enregistrement pour le nimber d'un peu de leur grâce séraphique, voici l'élu."
Goldberg # 11 ( 05-07/2000)

Goldberg a cessé de publier avec le # 54
~~~~~~
Goldberg is no longer available. # 54 was the last issue.

Charpentier par Catherine Cessac

« Je suis celui celui qui né naguère, fut connu dans le siècle; me voici, mort, nu et nul au sépulcre, poussière, cendres et nourriture pour les vers. J'ai assez vécu mais trop peu en regard de l’éternité [ ... ].J'étais musicien, considéré comme bon parmi les bons et ignare parmi les ignares. Et comme le nombre de ceux qui me méprisaient était beaucoup plus grand que le nombre de ceux qui me louaient, la musique me fut de peu d'honneur mais de grande charge; et, de même qu'en naissant, je n'ai rien apporté en ce monde, en mourant, je n'ai rien emporté... » .

Ainsi se présentait Charpentier dans son étonnante pièce en latin intitulée Epitaphium Carpentarii dans laquelle il se met lui‑même en scène: il imagine qu'il revient sur terre après sa mort, sous l'aspect d'une ombre, et se penche sur sa vie avec un curieux mélange d'humilité et d'amertume.

On peut dire que trois siècles plus tard, Charpentier a pris une sorte de revanche. Ainsi, aujourd'hui, il est le compositeur français de l'époque baroque le plus présent au disque. Depuis les années 1950, son oeuvre monumentale qui compte plus de 550 numéros a été enregistrée pour plus de la moitié. * Cette diffusion, tout à fait exceptionnelle, a permis de reconsidérer la place de Charpentier dans le paysage musical occidental. Pourtant, l'homme garde toujours son mystère et, malgré d'importantes études (notamment celles de Patricia M. Ranum), il est difficile de savoir exactement qui il était, comment il a vécu, quelle était la nature de ses relations avec ses contemporains, les musiciens et les autres. Seule, son épitaphe laisse percevoir les sentiments qui pouvaient être les siens à un moment de sa vie, probablement peu de temps avant son arrivée à la Sainte‑Chapelle en 1698, c'est­à‑dire après avoir réalisé l’essentiel de sa carrière et supporté maints tourments.

* Cet article est paru à l'été 2000. La situation a sensiblement changé depuis.

Poursuivez votre lecture de ce très long article... Cliquez ici

 

Classica # 165 (09/2014)

 

Abonnement
Subscription

Chroniqueur: Jérémie Bigorie

JORDI SAVALL CONFÈRE UN SURCROÎT D’UNIVERSALITÉ À CETTE MUSIQUE, LÀ OÙ D'AUTRES LA CIRCONSCRIVENT DAVANTAGE AU SÉRAIL VERSAILLAIS.



Lire le texte intégral - Cliquez ici 
 
Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb/ Other available references  via Todd McComb's database:
(Site: http://www.medieval.org)
Re:

Autres sections d'intérêt sur ce site:

Other topics of interest on this site:

Harmonia Mundi / Gold - Appréciations

Goldberg Magazine - 1998-2008 - Les 50 meilleurs cd de la décennie
 

Harmonia Mundi / Gold - The critics' point of view

Goldberg Magazine - 1998-2008 - The 50 best cds of    the decade


Date de création de cette fiche:
Dernière mise à jour de cette fiche:
2018-08-27


This page was first published on:
This page was updated on:

08/27/18

  

 

Tell a Friend

 Ce dossier vous a été utile? Pour en informer vos amis, cliquez le bandeau ci-dessus ou cliquez ici. Éditez votre message personnel si vous le désirez (Le texte par défaut est en anglais). Merci de votre appréciation. Un lien vers cette page accompagnera votre message.
 

Was this page useful to you ? Tell your friends about it. Click the banner above or click here. 
Edit your own text.  A link to this page will accompany your message. Thanks for your appreciation.

   

To order / Commander
Alia Vox AVDVD9905
Code-barres/Barcode: 843408099059
*
  FR     UK     US     DE     ES     IT     JA  
 
  
 
 WILL SHIP ANYWHERE IN THE WORLD     EXPÉDITION PARTOUT DANS LE MONDE
 

 

UCC
Currency converter
(In English)
Convertisseur de devises
(En français)
 

 

 

CANADA

 

U.S.A.

 

FRANCE

 

UNITED KINGDOM

 Puchasing CDs through either one of the above vendors helps support the continued existence of this site. Yes, we do get a small referral fee for every puchase made, including third party sellers. However, you must initiate your purchase from this site.
Thank you for your support.


Tout achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés ci-haut contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site. Chaque commande génère une légère redevance qui nous est versée, et ce pour tout type de transaction, en autant qu'elle soit initiée à partir de ce site.
Merci de votre encouragement.

Cliquer la bannière ci-dessous pour consulter les évaluations de plus de 200 CD rédigées par la critique.
Click this banner to consult the more than 200 CDs reviewed by the critics.

La viole de gambe
Parutions récentes

Viola da gamba
Recent releases

  Test our search engine  / Interrogez notre robot chercheur