Altre Follie
(1500-1750)

 

Alia Vox AVSA9844
Code-barres/Barcode: 7619986398440

Super Audio CD






Description

Artistes / Performers : Hespèrion XXI, Jordi Savall, dir.
Manfredo Kraemer, Rolf Lislevand, Michael Behringer, Mauro Lopes, Arianna Savall

Lieu d'enregistrement / Recording site: Collégiale du Château de Cardona (Catalogne/Catalunya)

Dates d'enregistrement:  
Fév.,mars et juin 2005.
Recording datesFeb, March & June 2005

Durée totale / Total time: 77'15



Alia Vox 9805
La Folia (1490-1700)

 


  FR     UK     US     DE     ES     IT     JA      
Commentaires client / Customer reviews

- Amazon U.S.A. ~ - Amazon U.K

- Amazon France ~ Amazon.de

 

Deixième  CD de Savall consacré à la Folia, cette ligne de basse qui a ses origines dans une danse portugaise.

Jordi Savall's second exploration of the Folia, a ground bass that has its origin in a Portuguese dance.

Évaluations recensées / Reviews located



04/2006
(See below)
 


# 529 10/2005
(Voir ci-dessous)


 # 77 (11/2005)
(Voir ci-dessous)


MONDE DE LA MUSIQUE
# 303 (11/2005)
(Voir ci-dessous)


# 38 (02/2006)
(Voir ci-dessous)


 


Opus Haute Définition
(23/01/2006)


 

By: John Sunier

Par: Erik Daumann


La Folia


La Folia


Extrait du livret / From the liner notes

Texte de RUI VIEIRA NERY
Université d'Evora
Traduction: Irène Bloc

Tout au long des quinzième et seizième siècles, alors que le nouveau pouvoir absolu et centralisé de l’Etat s’était imposé dans la plupart des nations européennes, les cours royales devinrent ers l’Europe le cœur même de la vie culturelle et artistique dans leurs pays respectifs. Elles rassemblaient une élite de courtisans appartenant à l’aristocratie dont on attendait qu’ils régissent les principes de la poésie, de la danse et de la musique vocale et instrumentale, de même qu’ils étaient censés suivre une étiquette stricte et complexe pour tous les aspects des relations sociales quotidiennes, adopter un code de l’élégance luxueux et toujours changeant ou soutenir une conversation raffinée auprès des dames. Les traditions de culture populaire héritées des siècles précédents n’y étaient pas pour autant rejetées globalement, mais elles furent soumises à un processus intense de transformation en perdant leurs connotations rurales les plus voyantes et en adoptant de nouvelles règles plus élaborées, demandant un apprentissage sur le long terme qui les rendaient accessibles aux seuls enfants de la noblesse pris à un âge tendre. Des modèles internationaux et cosmopolites circulèrent ainsi parmi les réseaux des cours aristocratiques des divers pays, suivant l’exemple direct de telle ou telle d’entre elles selon qu’on la considérait plus à la mode à une période donnée. Ce pouvait être celle des Rois d’Angleterre du début du quinzième siècle, au faîte de leur pouvoir politique et militaire sur le continent; ou celle des Ducs de Bourgogne, peu après, alors qu’ils étaient de loin les souverains les plus fortunés d’Europe. Ce pouvait être celle des Rois de France après la reprise que supposa leur victoire contre les Bourguignons ; ou encore celle des Etats italiens les plus riches au tournant du seizième siècle, lorsque les canons artistiques de l’Italie de la Renaissance furent devenus incontournables. Mais chacune des cours spécifiques – bien sûr, certaines plus que d’autres – gardèrent des liens forts avec leurs propres traditions culturelles locales, même si celles-ci se transformèrent au cours du processus, d’une façon plus ou moins radicale, en une recherche générale d’une image immanquablement distinctive de l’aristocratie.
Poursuivez votre lecture - cliquez ici
Recherchez ensuite: ALTRE FOLLIE
 

Essay by RUI VIEIRA NERY
University of Évora


Throughout the fifteenth and sixteenth centuries, as the new, centralized power of the absolute state was established in most European nations, royal courts all over Europe became the very heart of cultural and artistic life in their respective countries. They assembled an elite of aristocratic courtiers who were expected to master the principles of poetry, dance and vocal and instrumental music, as much as they were supposed to follow a strict and complex etiquette in all aspects of daily social interaction, adopt a luxurious and ever-changing fashion code, or sustain a refined conversation with a lady. The traditions of popular culture inherited from the previous centuries were not necessarily rejected here as a whole, but they were subject to a process of intense transformation, losing their most obvious rural connotations and adopting new, elaborate rules that required a lengthy learning process only available to the children of the nobility from a very early age. International, cosmopolitan models circulated within this network of the aristocratic courts in the various countries, following the direct example of whichever court was considered the most fashionable at each particular time: that of the Kings of England in the early fifteenth century, at the peak of their military and political power in the continent; that of the Dukes of Burgundy immediately afterwards, when they were by far the wealthiest sovereigns of Europe; that of the Kings of France, in the aftermath of their victory over the Burgundians; those of the wealthiest Italian states at the turn of the sixteenth century when the artistic models of Renaissance Italy had become irresistible. But each specific court–some more than others, of course–also kept strong ties with its own local cultural traditions, even if these were in the process transformed to a more or less radical extent in the general pursuit of an unmistakable image of aristocratic distinction.

Read on... click here
And then, search: ALTRE FOLLIE



 

 

 


 

Gramophone- 
(04/2006)


 GRAMOPHONE
ARCHIVE
 

- Texte intégral (anglais)
- Original text

Subscription
Abonnement

Reviewer: Richard Lawrence

"If you’re likely to flinch at a fistful of Folias, you could find this a knockout."
"... the pieces are cunningly chose so as to avoid monotony, the instrumentation is pleasingly varied, and the result is a strikingly enjoyable recording."
Analyste: Richard Lawrence

"... malgré l'absence de variété dans la tonalité, nous avons là ... un choix judicieux de pièces qui permettent d'éviter la monotonie; l'instrumentation est agréablement variée, le tout résultant en un enregistrement des plus intéressants."
BBC Music Magazine (12/2001=5)
"If an hour and a quarter of music based on 16 bars appears daunting, take courage from the immense stylistic variety over 200 years and the splendidly colourful range of instruments playing it. Altogether, the programme presents a highly imaginative overview of a single common musical designe."
Diapason- 529
10/2005



 

Appréciation 



Evaluation

Abonnement
Subscription

Analyste: Roger Tellart
Résumé ou abrégé: 

Roger Tellart écrit : « Avec ces autres Folies qui font suite, …, à une Folia fondatrice (Alia Vox 9805), l’aventure de la danse ibérique rebondit et se conclut en apothéose au cœur du siècle des Lumières »

 »Dans cet espace musical qui est comme inscrit dans ses gènes, Jordi Savall a reconduit, pour l’essentiel, l’équipe qui faisait des prouesses sept ans plus tôt. Dès les folias criolas liminaires, improvisées dans la jubilation, la félicité acoustique est au rendez-vous. Partis du singulier voici sept ans, Jordi et les siens abordent aujourd’hui au général. » 

Selon Tellart, on nous présente « une nouvelle attitude musicale qui remplace le trait incantatoire, dominant en 1998, par un geste dynamique à la fois amplifié et superbement maîtrisé. »

Reviewer:
Abridged version :

Roger Tellart writes : « With these new Folias which come as a follow up… to a founding Folia (Alia Vox 9805), the adventure of this Iberian dance bounces up again and is concluded in an apotheosis at the very heart of the Age of Enlightenment.”

»In this musical world which is kind of inscribed in his genes, Jordi Savall has regrouped, for the essential, the team that did wonders seven years earlier. With the introductory folias criolas, improvised in a spirit of jubilation, the ultimate acoustical pleasure is reached. Jordi Savall and his colleagues have started out from the singular, seven years ago, and have now reached to the universal.

According to Tellart, we are being presented with « a new musical attitude which replaces the incantatory leitmotiv, prevailing in 1998, by a dynamic gesture which is both amplified and superbly mastered.”
 
AMERICAN RECORD GUIDE
03/2006
     
Reviewer: Peter Loewen
Excerpt:
The Spanish music theorist Francisco de Salinas confirms in his treatise De Musica Libri Septem of 1577 that the Folia was a popular song form that originated with the Portuguese peasants. Rui Vieira Nery's excellent notes reflect on the commentary of Gian Battista Venturino and Sebastian Covarrubias, which refer to the use of percussion instruments--cymbals, tambourines, and rattles (tied to feet) while men were singing and dancing the Folia around a drum. Covarrubias adds, "they all look as if they were out of their minds: and thus the dance was given its name, folia, which comes from...

 
 
Classica- # 77
(11/2005)



Appréciation:

R9

Evaluation:

Abonnement
Subscription

Analyste: Serge Gregory
Texte abrégé

 « … difficile de ne pas se laisser prendre par la magie hypnotique de ces fausses musiques répétitives, de ne pas se laisser griser par le crescendo dynamique et rythmique, de ne pas se laisser impressionner par l’art improvisatoire des musiciens… »
 »… tous les ingrédients de la réussite y figurent avec leur juste dosage : cheminement du XVIe siècle – avec ses frémissantes percussions – au XVIIIe – où la basse, de support harmonique, devient concertante, alternance d’ensembles et de solos, de tubes et de raretés, renouvellement instrumental, variété d’humeurs, et surtout indéniable charisme des musiciens ; car le succès dépend largement des performances individuelles, chacun ayant droit à son tour de piste : Follia pour guitare ou théorbe (Piccini, Corbetta et Murcia), Follia pour clavecin (Cabanilles et Storace), Follia pour harpe (Mudarra), et bien sûr Follie pour viole en solo et en consort, et pour violon – incontournable Corelli et Vivaldi. Avec des Arianna Savall – qui s’est définitivement fait un prénom – Michael Behringer ou Rolf Lislevand, ce guitariste superlatif, c’est un spectacle de haut vol assuré… »

 « Le maître de cérémonie Savall mène  son monde avec un charme et une énergie qui n’entame décidément pas le nombre des années… Bref, autant dire que si vous succombez à ces follie, et quand bien même les quinze pièces seraient basées sur le même thème, vous ne vous ennuierez guère. »

Classica- # 78
(12/2005-01/2006))

 

Appréciation:

R9

Evaluation:

Abonnement
Subscription

Analyste: Philippe van den Bosch
Texte abrégé

 " Ce SACD  … présente un instrumentarium incroyablement varié, avec des prestations solistes de guitare, de harpe, théorbe, clavecin, viole ou violon, entourés d’ensembles divers. Tous sont captés avec clarté, précision et transparence parfaites, dans une ambiance chaleureuse et festive, qui fait de ce festival sonore un pur délice. »
 


 

     
Reviewer: John Greene
Excerpt: read the full text, click here

"..., Savall has done it again, producing another imaginatively conceived and expertly performed program that's a delight from beginning to end. Very highly recommended.
 
Analyste: John Greene
Un court extrait - Pour consulter le texte intégral - en anglais: cliquer ici

"... Savall en remet à nouveau, nous proposant un autre programme conçu de façon imaginative et interprété de façon experte. C'est un délice du début à la fin. Hautement recommandé."

 

Appréciation:

Artistique : 7
Technique: 4


Evaluation:

 
Analyste: Christophe Huss
Un court extrait - Pour consulter le texte intégral - cliquer ici

"Subtilité dans l'engagement: voilà ce qui faisait le prix du volume 1 et qui manque à ce disque qui a tout de même quelques allures de bric-à-brac..."
Reviewer: Christophe Huss
Excerpt: read the full text, in French,  click here


A devastating review...
Goldberg # 38
02/2006

 

Appréciation 

Evaluation

Goldberg a cessé de publier
avec le # 54
~~~~~~
Goldberg is no longer available.
# 54 was the last issue.

Analyste: Christopher Price
Texte intégral - ( Le site de Goldberg n'est plus accessible sur le web. )

Ce disque d’ »Autres Folias » succède au premier groupe de pièces sur ce thème enregistré en 1998 par Jordi Savall. Ce nouveau disque s’ouvre aussi sur Savall, occupé à entraîner son équipe dans des improvisations mouvementées sur une danse du XVIIIe siècle, semblable à la folia, la cachua des Andes péruviennes, mais se poursuit par de nombreuses folias au clavier, aux cordes frottées ou pincées, d’Espagne, d’Italie et d’Angleterre écrites entre 1500 et 1750, donnant à chaque membre éminent d’Hespèrion XXI l’occasion de briller. Le programme est cependant dominé par trois ensembles monumentaux de variations sur La Folia pour violon datant de la fin de l’ère baroque. Dans le premier disque, les fameuses variations de l’opus 5 de Corelli étaient jouées par Savall sur un pardessus de viole. Ici le violoniste baroque Manfredo Kraemer les joue avec une virtuosité étourdissante et une Abondante ornementation, comme il le fait pour les variations pour violon  pleines de fantaisie d’Albicastro (1704) et, avec Mauro Lopes, pour la version bien connue en forme de sonate en trio de Vivaldi (op.1,1705).

Par bonheur Savall a évité l’utilisation abusive qu’il faisait des percussions dans les pièces précédentes, mais pas la somptuosité habituelle de son continuo qui comporte ici trois violes de gambe, deux guitares baroques, un violoncelle, un violone et un clavecin, auxquels s’ajoute le théorbe et la guitare baroque de Rolf Lislevand, le violoncelle de Balazs Mate et le clavecin de Micheal Behringer. Un récital vivifiant.

MONDE DE LA MUSIQUE
# 303 (11/2005)
   
Analyste: Philippe Venturini
Texte intégral -

Dans son Portugal natal, la Folia réunissait « huit hommes qui, avec cymbales et tambourins et remuant sonnailles, qu’ils ont aux pieds, festoient autour d’un tambour, en chantant en leur langue des versets pleins d’allégresse », comme l’indique un témoignage de 1570. Apparue au siècle précédent, cette danse populaire s’invitera dans les cours les plus raffinées et inspirera les compositeurs de la péninsule ibérique, d’Italie, de France et d’Angleterre. Si elle change sans cesse de cavalier, elle conserve sa ligne de basse caractéristique.

Jordi Savall et son ensemble Hespèrion XXI en suivent la destinée européenne depuis la harpe de Mudarra (1546) jusqu’au violon (Sonate op. 1 n
º 12) de Vivaldi (1705). Ce second volet (la première anthologie de Folias est parue en 1998) (AV9805) comprend ainsi quinze exemples de constructions sur un même schéma. L’exercice pourrait se montrer répétitif, voire laborieux. La diversité des effectifs l’en dissuade, la plénitude de l’interprétation le lui interdit. Clavecin (Michael Behringer), théorbe et guitare (Rolf Lislevand) ou harpe seule (Arianna Savall), ensembles de cordes (familles de gambes autour de Jordi Savall ou de violons autour de Manfredo Kraemer) multiplient les couleurs et réussissent de superbes mélanges. De la grave noblesse des pages de la Renaissance (Mudarra, Cabezón, Ruffo), cette danse obsédante fascine autant aujourd’hui qu’hier. La prise de son de Nicolas de Beco et Jiri Heger en révèle la capiteuse sensualité.

La musique / The music

1. Anónimo (Perú) : Folias criollas 9. J. Playford : Faronell's Division (1684)
2. Anónimo  (CMP 121): Folias antiguas (ca. 1500) 10. F. Corbetta / G. Sanz : Folias (1674)
3. A. Cabezón : Pavana con su glosa (1557) 11. A. Corelli : Follia (1700)
4. A. Mudarra : Fantasia que contrahaze la harpa de Ludovico (1546) 12. J. Cabanilles : Diferencias de Folias (1700)
5. V. Ruffo : La Gamba in Basso, e Soprano (1564) 13. H. Albicastro : Sonata "La Follia" (1704)
6. A. Piccini: Partita sopra la Follia (1623) 14. S. de Murcia : Folias Gallegas
7. A. Falconiero : Folia (a 3) echa para mi Seňora Doňa Tarolilla de Carallenos (1650) 15. A. Vivaldi : Sonata "La Follia" Op. 1 n.12 RB63 (1705)
8. B. Storace : Follia (1664)  

 
Autres références disponibles via la base de données de Todd McComb/ Other available references  via Todd McComb's database:
(Site: http://www.medieval.org)
Re:

Article fort intéressant à propos de la viole de gambe:

"La vie après la mort ~ La viole de gambe au XVIIIème siècle"
par Peter Holman
Paru dans: Goldberg, # 42 (Octobre 2006, pp. 48-58)
 

Un site consacré au thème de La Folia dans l'histoire de la musique. Tout, oui absolument tout sur La Folia.
A fabulous site dedicated to the study of La Folia in the history of music.Everything you want to know about La Folia
 


Cliquer l'image - Click the logo

Autres sections d'intérêt sur ce site:

Other topics of interest on this site:

Harmonia Mundi / Gold - Appréciations

Goldberg Magazine - 1998-2008 - Les 50 meilleurs cd de la décennie
 

Harmonia Mundi / Gold - The critics' point of view

Goldberg Magazine - 1998-2008 - The 50 best cds of    the decade


Date de création de cette fiche:
Dernière mise à jour de cette fiche:
2013-10-23


This page was first published on:
This page was updated on:

10/23/13

  

 

Tell a Friend

 Ce dossier vous a été utile? Pour en informer vos amis, cliquez le bandeau ci-dessus ou cliquez ici. Éditez votre message personnel si vous le désirez (Le texte par défaut est en anglais). Merci de votre appréciation. Un lien vers cette page accompagnera votre message.

Commentaires?
 

Was this page useful to you ? Tell your friends about it. Click the banner above or click here. 
Edit your own text.  A link to this page will accompany your message. Thanks for your appreciation.

Comments?

   

To order / Commander
Alia Vox AVSA9844
Code-barres/Barcode : 7619986398440
*
  FR     UK     US     DE     ES     IT     JA      


 WILL SHIP ANYWHERE IN THE WORLD     EXPÉDITION PARTOUT DANS LE MONDE
 

 

UCC
Currency converter
(In English)
Convertisseur de devises
(En français)
 

 


CANADA

HYBRID SACD


U.S.A

HYBRID SACD


FRANCE

 
HYBRID SACD


UNITED KINGDOM
 

HYBRID SACD

 Puchasing CDs through either one of the above vendors helps support the continued existence of this site. Yes, we do get a small referral fee for every puchase made, including third party sellers. However, you must initiate your purchase from this site.
Thank you for your support.


Tout achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés ci-haut contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site. Chaque commande génère une légère redevance qui nous est versée, et ce pour tout type de transaction, en autant qu'elle soit initiée à partir de ce site.
Merci de votre encouragement.

Cliquer la bannière ci-dessous pour consulter les évaluations de plus de 200 CD rédigées par la critique.
Click this banner to consult the more than 200 CDs reviewed by the critics.

La viole de gambe
Parutions récentes

Viola da gamba
Recent releases

  Test our search engine  / Interrogez notre robot chercheur